CARNET

LE 25 mai 2017

Quelques nouvelles et photos de notre montée sur le Danemark

Tout se passe très très bien, beau temps beaucoup de circulation en Allemagne surtout des centaines de camions ; le premier soir avons couché  Frankfurt à Heidelberg au bord du nekart sur une magnifique aire de camping-car, le deuxième vers Hambourg, dans une auberge à ameliinghausen, typique petit village allemand tout en briques rouges, et aujourd’hui direction le Danemark

 LE 27 MAI 2017

nous y voila ,arrivée à hirtshals (dannemark) pour embarquer sur le norona cet apres midi à 13H

avant un petit arret dans un super petit village dannois à RIBE ou nous avons dormis en compagnie d'une vingtaine de cc

sommes pour dormir sur un tres beau terrain de camping et pour feter notre excellent trajet ce soir fondue savoyarde

VOIR PHOTOS

LE 29 MAI 2017

Aujourd’hui nous avons débarqué aux Féroé, un peu pour dégourdir les jambes, et surtout admirer déjà dame nature très belle et reposante. Les Féroé dix-sept iles plus belles les unes que les autres et surtout admirables, nous aurons au retour la possibilité de débarquer avec babalouch pour trois jours. Pour le moment c’est une traversée superbe, mer très calme, couchés de soleil magnifiques, et surtout un très beau temps ; la vie sur le ronronna est extra, piscine, sauna, et farniente, en somme la vie de château

VOIR PHOTOS

LE 31 MAI

Aujourd’hui direction sud, il n’a cessé de pleuvoir toute la nuit, nous cherchons avec Corinne le premier lac ou nous pouvons pêcher la truite. Le GPS nous indique un petit chemin à priori praticable sur 3 kms ; mais au bout d’un km un pont assez vieux submergé de flotte, avec jean pierre nous examinons la bête, ça passe, jp s’élance mais de l’autre coté une pente assez raide et impossible de grimper, embourbement, la pluie ayant fait son travail. Demi-tour pour trouver plus loin un autre lac accessible depuis la route.et ce fut merveilleux une dizaine de truites superbes, de toute les couleurs (voir photos) et surtout délicieuses ; oh j’ai oublié de vous dire que Corinne s’est donne une entorse au poignet en tombant lors du guidage de jean pierre pour le demi-tour sur le pont (voir photo) Très belle journée et de plus sous le soleil.

 

DSCN0087Moyenne

 

LE 4 JUIN

Cela fait 3 jours que nous n’avons pas vu le ciel bleu et le soleil, une pluie incessante et surtout un vent violant, quelle barbe. Aujourd’hui nous décidons de prendre quand même la route direction faskruosfjoour, petit village qui autrefois, début du 20 -ème siècle fut habité par plus de 5000 français venant pêcher la morue, beaucoup y périr, ils étaient venus de Paimpol, Lorient et dunkerque, puis direction jokulsarlon, une des merveilles de l’Islande, il s’agit d’un lac de 200 m de profondeur, formé par l’arrivée de langues glacières du Vatnajökull. Paysage fabuleux avec des icebergs aux reflets noirs et bleus.

VOIR PHOTOS

LE 7 JUIN

Enfin le beau temps revient, direction Vic un petit endroit, ou les falaises plongent dans la mer, petite balade sur la cote puis départ pour dyrholaey, qui est une presqu’ile grandiose dont les imposantes falaises sont une réserve naturelle pour les oiseaux marins. Sur la route arrêt aux belles cascades de skogafoss, puis l’impressionnant musée relatant l’éruption du volcan Eyjafjallajökull e 2010 qui paralysa les avions au sol sur une bonne partie de l’Europe. Enfin direction le port landeyjahofn ou nous embarquerons demain vers 10heure pour les iles Veltmann, archipel renomme pour sa beauté, compose de 15petites iles dont l’ile de Surtsey née en 1963 à la suite d’une éruption sous mer et classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008.Seule une poignée de scientifiques y ont accès

voir  photos

LE 8 JUIN

9H c’est l’heure du départ du ferry pour les iles VESTMANN, ce très joli archipel de 15 ilots est situé à 10 kms de la cote il faut donc 40 minutes de traversée. Ce qui est vraiment surprenant en arrivant dans le port de HELMAEY c’est sur la gauche une coulée de lave qui est survenue en 1973 lors de l’éruption du ELDFELL qui ensevelit plus de 300 maisons à plus de 16 mètres de profondeur. Ce volcan éteint depuis plus de 6000 ans explosa dans une gigantesque éruption qui dura près de 2 mois. Petite balade autour du volcan et aussi le long de la mer jusqu’aux falaises pour admirer les oiseaux. Pas de macareux à l’horizon seules des mouettes y nichent ; mais au retour visite de l’aquarium ou la surprise un petit macareux y vit depuis plus de 6 mois est nourrit et ne désire plus en partir.il se fait admirer comme un prince sur une table (voir photos).19 heures retour au babalouch où nous passerons la nuit sur le parking du port. Demain 60 kms de route pour se rendre de nouveau autour d’un lac pour une partie de pèche

VOIR PHOTOS ET FILM 5

 

LE 10 JUIN

Après une journée de pêche plutôt infructueuse, direction GEYSIR, eh oui c’est d’ici que vient le mot de geyser, l’une des manifestations volcaniques les plus étonnantes qui soient. Depuis un demi-siècle le grand Geysir était plutôt calme, mais depuis le tremblement de terre de juin 2000, il a repris de l’activité et jaillit de nouveau a plus de 25 M. puis en route pour les chutes de gulfoss, spectaculaire 110 m3 a la seconde dommage car ici Ricard ferait fortune. Ces chutes dégringolent par paliers et viennent littéralement exploser dans un goulot de gorges sur plus de 2 ; 5kms.ce soir arrêt dans un petit camping pour wifi

VOIR PHOTOS ET FILMS 6

LE 11 JUIN

Direction pingvellir  (plaine du parlement) ici on est à cheval entre l’ancien et le nouveau monde, dans un fossé d’effondrement causé par la dérive des continents. D’un côté la plaque nord-américaine et l’autre la plaque eurasienne, cette faille s’écarte de 5mm par an. C’est ici qu’a été créé le premier parlement de la terre, il se nommait alping qui fut fondé en 930 et fonctionna jusqu’en 1262 puis arrêt à la source de seltum, bassin de boue en ébullition et évents de vapeur, qui sont le résultat de la température de la terre qui atteint 200 degré à 1000m de profondeur. Site très surprenant car on passe au milieu de vapeur qui sentent l’œuf pourri et le bruit des bouillonnements en musique de fond. Demain Reykjavik.

VOIR PHOTOS 7

LE 12 ET 13 juin

Direction REYKJAVICK car un petit problème est arrivé à jean pierre en panne totale de frigo. Nous avons trouvé un réparateur mais malheureusement pas la pièce, donc commande et attente deux trois jours. Nous en profitons pour faire toute la presqu’ile de la capitale, à sandgerdi jolie petit port de pêche ou l’arrivée des petits bateaux de pêche fut un spectacle. Des morues à perte de vue (voir photos) puis aux alentours de magnifiques fumerolles permanentes.

 

LE 14 JUIN

Grande journée de promenade à REYKJAVIK visite de l’HARPA impressionnante bâtisse avec plus de 10000 vitres en nid d’abeilles, et 4 salles de spectacle, l’église Hallgrimskirkja en forme de fusée, et surtout à l’intérieur un orgue superbe avec plus de 5000 tuyaux. Avons terminé vers le lac et tous ses canards, mouettes et cygnes ou les enfants jouent à leurs donner du pain. Pour ce soir ce sera bivouac au bord de l’eau.

VOIR PHOTOS 8

LE 16 JUIN

Apres la capitale nous avons repris la route du nord ou nous trouvons beaucoup moins de circulation et de tourisme Ouf l’islande calme que nous aimons.arret vers un petit lac ou enfin j’ai reussi a prendre un char ( entre truite et saumon) delicieux.ce soir couché au camping de AKRANES pour un peu de lavage.

VOIR  PHOTOS 9

LE  17 JUIN

 

Journée spéciale pour l’Islande car elle fête son indépendance survenue le 17 juin 1944, après près de 7 siècles d’occupation étrangères. Journée tranquille ou nous avons pu assister à leur fête tout en couleur Défile, discourt, et chants à l’honneur.

VOIR FILM 7 ET PHOTOS 10

LE 18 JUIN

Séparation avec nos amis qui attendent la pièce pour réparer leur frigo, direction le nord pour trouver un petit coin de paradis, perdu au fond d’une vallée à 311m d’altitude un lac d’un bleu superbe pour pêcher mais pour l’atteindre il a fallu quand même 16 kms de piste hard avec deux petits ponts un peu serrés pour babalouch. Journée sous la pluie et deux truites mais pas la taille. Nous avons passé la nuit la plus calme depuis notre arrivée, il n’y avait vraiment que les moutons et oiseaux pour collègues, extra nuit.

LE 19 JUIN

Remontons toujours vers le nord pour prendre la direction de la péninsule de Snaefell Snes, ou nous nous arrêtons au camping eldborg, très bien équipé avec piscine (40°) promenade à cheval, et pêche, stop pour deux nuits en attendant nos amis. Entre temps trempette dans la piscine eau chaude naturelle ici pas de problème. Mais pas chaud pour entrer et sortir un vent terrible et 8° et en plus la pluie c’est extra.

VOIR PHOTOS 11

LE 20 ET21 JUIN

Direction la péninsule de snaefellsnes, ou se trouve son fameux volcan, endormi depuis 1700 ans, d’où JULES VERNE eu l’idée de faire partir son fameux voyage au centre de la terre. Nous nous posons à hellisandur, petit hameau au pied du volcan ou nichent des milliers de Stern arctiques.

LE 22 juin 17

Nous rejoignons jp et Corinne qui ont enfin reçu leur pièce pour réparer le frigo. Ouf ça fonctionne. Le bivouac est trouvé au bord d’un petit lac ou une partie de pêche s’impose. Résultat deux petits saumons de 30cm qui feront l’objet de notre repas. Excellent !!!

 

VOIR PHOTOS 12

 

LE 25 JUIN

Nous prenons la direction de LATRABJARG péninsule marquant l’extrémité ouest de l’Europe (acores exceptées) ses falaises font dans le grandiose ;14 KMS de véritable palissade de roche hautes de (à441M. des milliers d’oiseaux marins y défient les lois de l’apesanteur. Leur ballet incessant entre mer et poussins, poisson au bec, a quelque chose de fascinant. EDERS, MACAREUX, PHOQUES, PINGOINS GUILLEMOT ET TORDA sont au rendez-vous. Journée vraiment formidable quelle nature !!!!

 

LE 26 juin 17

Retour après 60 KMS de piste vers patreksfjordur, pour un peu de ravitaillement et gasoil, et direction 2O KMS plus loin à TALKNAFJONUR où nous passerons la nuit, mais avant nous nous sommes régalés dans un petit coin tranquille de sources naturelle très chaudes à 45 DEGRE, chaud bouillant, quel plaisir

 

Voir FILM 8 ET PHOTOS 13

 

 

LE 27 JUIN

Arrivée à pingeyri pour soi-disant la fête des vikings, mais comme partout les vieilles traditions se perdent, nous poursuivons notre route vers isafjordur et oh belle surprise les chutes de dynjandi, quelle chute au large panache, hautes de plus de 100m, un petit sentier pour monter au sommet et une vue magnifique sur le fjord. Pour cette nuit dodo sur le parking, tranquille mais un peu bruyant par ces cascades.

LE 28 JUIN

Arrêt à isafjordur pour le ravitaillement et nous essayons de rejoindre un petit lac pour une partie de pêche, mais nous nous sommes fait virés, il semble que les islandais ne connaissent plus l’hospitalité mais que le bisness, quel dommage et quel changement depuis 2008

 

 VOIR PHOTOS 14

LE 29 JUIN

UN petit tour au fond d’un fjord à suoureyri, ou il faisait très froid, la seule attraction de ce coin c’est là que l’inventeur des vêtements 66°nord y a trouvé le jour. A part cela rien que des usines à poissons ou les têtes de loups de mer repartent au Danemark pour en faire des boulettes à saumons.

LE 30 JUIN

Quelle belle journée tout à commencer par une belle balade à travers les fjords de l’ouest EDERS, PHOQUES, et oh surprise 2 baleines nous attendaient. Quel bonheur, puis visite d’un musée concernant les renards arctiques empaillés ou vivants.et arrivée après 12 kms de piste dans un petit camping vers un hôtel un coin de paradis, ou là aussi une petite surprise un tout petit renard arctique noir se promenait dans les champs. Et enfin baignade dans un trou d’eau à 40 ° en pleine nature quoi trouver mieux pour se reposer.

VOIR PHOTOS 15

LE 1 ET 2 JUILLET

Aie !!  Aie !!  Quelles journées. Alors que finissions les routes surtout les pistes du nord-ouest de l’Islande les problèmes se succedent. Déjà en croisant un 4X4 islandais, conducteur un peu ébréché ,le  rétroviseur gauche cede, recollage avec une petite glace, le tour est joué. Mais les ennuis persistent, pan une roue crevéé, sous des nuages de moucherons, changement effectué, nous repartons vers un petit camping sympa pour la nuit.et le lendemain pan deuxième crevaison et bien sur plus de roue de secours. C’est avec une extrême gentillesse qu’un fermier, nous a dépanne en nous ajustant un vieux pneu clouté de diamètre 205 au lieu de 225 .138 KMS pour rejoindre la ville la plus proche.je n’en menais pas large, pourvu que ça tienne.la ville est en vue ,grand soulagement pour faire réparer babalouch,car j’ai oublié de vous dire que lors de la première crevaison ou plutôt éclatement du pneu (voir photo)cela m’a endommagé le circuit de freinage et arraché le raccord de liquide de frein, que nous avons boucher avec une visse et un collier de serrage et babalouch freinait sur trois pattes enfin tout est terminé et en route pour la suite.

VOIR PHOTOS 16

LE 03 JUIN ET 04 JUILLET

Deux journées de pêche ou nous avons dégusté une nouvelle fois les fameuses truites saumonées et chars délicieux. Dans l’après-midi en passant dans saudarkrokur nous voyons un grand garage, décidons de nous arrêter pour demander s’il est possible de réparer le circuit de freinage de babalouch et hourra ils ont la pièce et babalouch repart sur 4 pattes, ouf. Bivouac au bord du lac pour une bonne nuit.

VOIR PHOTOS 17

LE 5 et 6 JUILLET

Matinée de pêche avec un vent très fort, pas facile, et départ pour siglufjordur petite village très animé et capitale du hareng. Pour y accéder trois tunnels à franchir dons un très ancien à une seule voie très inquitant.ici le quart de la production nationale de hareng provenait de ce village avec plus de 8 millions de tonnes en 1950 .puis visite du port et ses usines à morues énormes (voir photos).enfin direction Akureyri ,2 villes en importance après reykjavick.avec sa jolie cathédrale mais il faut penser à remplir les camping-car de victuailles et un peu d’apéro dans une vinbudin mais aie le porte monaie.bivouac sur un parking le long de la route

VOIR PHOTOS 18

LE 7 JUILLET

Départ pour godafoss magnifique cascade c’est la chute des dieux, puis le lac de myvatn, c’est la région le plus visitée d’Islande, 37KM2, elle se creuse au cœur de paysages à la fois verdoyants et austères, marquée par ‘empreinte volcanique. Le lac est la concentration la plus élevée de canards d’Europe. Devinez ce qui les attirent, ce sont les meutes de moucherons qui harcèlent les hommes et les bêtes car my signifie mouche et vatn signifie lac. Leurs nuées ne sont autres que les danses des males pour séduiront les femelles, sacrée chorégraphié ce soir bivouac au camping-car impossible de bivouac pour le cc.

LE 8 JUILLET

 

Magnifique journée sous le soleil ; pour débuter direction hvenir, situé au pied du namaflall ce site géothermique regroupe un fort bel ensemble de solfatares et de mares de boue en ébullition. Les portes de l’enfer ne sont pas loin, ça siffle, ça crache, ça fume de partout. Puis objectif krafla,une usine géothermique avec plus de 40 forages dont  le plus profond mesure 2700m.la route passe même sous d’énormes tuyaux.et enfin le tour du Viti, cratère d’un volcan de 300m de diametre,qui a été forme par une éruption en 1724,la dernière fois qu’il a craché en 1982 il a rependu sur 35km2 sa lave en 9 eruptions.apres avoir fait le tour de ce merveilleux cratère qui est aujourd’hui un lac de 300m de profondeur nous avons terminé la journée en beauté au jerobodin ,quel plaisir de se baigner dans des eaux à 40°,meme si une odeur d’œuf pourri nous chatouille de temps en temps le nez.

VOIR PHOTOS 19 ET FILMS 8 ET 9

LE 9 ET 10 JUILLET

Le temps redevient maussade voir très mauvais les températures varient entre 3 et 10 degrés on caille !!! nous prenons la route du nord, arrêt vers une falaise ou nous pouvons de nouveau admirer les macareux, mouettes et goélands, pour atteindre husavick, c’est un petit port réputé pour les départs bateau pour voir les baleines. Puis en route pour la cascade de detifoss, la plus spectaculaire et surtout la plus puissante d’europe,200m3/s, 45M de hauteur et 100m de large. Ce débit double l’été lorsque le fleuve charrie quotidiennement 23000 t de farine de roche et de débris glaciaires. Un peu plus loin c’est celle de hafragilfoss plus petite 27m de haut mais très belle quand même. Nous reprenons la route pour camper à kop Asker petit village perdue dans la vallée

VOIR PHOTOS 20

LE 11  ET 12 JUILLET

Nous avons pris la direction du village de raufarhofn, localité la plus septentrionale d’Islande, le cercle polaire est à 3 kms, région de paradis pour la faune. Un petit port bien agréable ou les petits bateaux arrivent chargés de morue et hop une de plus, donnée gratuitement par le pêcheur, le soir au cour bouillon ce fut un régale, ça fond dans la bouche.au dessus de la colline se trouve un cercle arctique, construit par la municipalité qui représente 4 portes donc 4 saisons, cela forme un immense cadran solaire.

VOIR PHOTOS 21

LE 12 ET 13 JUILLET

La route nous guide sur porshofr très petit village de pécheur pas grand-chose à voir, camping et calme ; puis nous prenons la direction d’un lac perdu au milieu de nulle part ou malheureusement même les truites se font rares. Le temps ne s’arrange pas vent et pluie toute la journée vivement les chaleurs de France.

LE 14 ET 15 JUILLET

ON NE DEFILE PAS SUR LES CHAMPS ELYSEES, babalouch se pose à saenautasel, encore un lac à truites, mais elles sont absentes une fois de plus mais le cadre est joli avec une petite ferme typique datant de 1841 et restaurée en 1992, elle fut abandonnée en 1943 après une éruption volcanique. Des islandais très sympas tiennent ce petit coin de restauration ou l’on vous sert des chocolats chauds à la crème avec des pans cakes et de la marmelade de rubarbe, délicieux. Le lendemain avons pris une piste sur 25 kms endroit complètement désertique, pas un chat même pas un mouton il n’y a pas d’herbe cela nous rappelle un peu les plateaux du Pérou, mais à 760M pas à 4000M et rejoignons modrudalur, face au volcan askja constitué de trois caldeiras emboitées, dont la superficie totale est de 45km2,volcan toujours en action et surveillé nuit et jour. Le coin est superbe, une église construite par l’arrière grand père du proprio actuel, une ferme et un café ou l’on est accueilli par une biquette plantée devant la porte. Demain direction egilsstadir ça sent déjà le retour, pour beaucoup de ravitaillement car les rations sont faibles, et surtout du wifi qui nous manque depuis quatre jours

VOIR PHOTOS 22

LE 18 JUILLET

Journée pour les ornithologues que nous sommes, très belle route sur 70 kms dont 30 de Gravel, pour atteindre BAKKAJERDI petit village situe à l’extrême nord-est, et où se trouve une des plus belles représentations de macareux moines, de mouettes tridactyles, et de pétrels furmar. Bizarre ce macareux, les couples se séparent l’hiver pour immigrer vers terre neuve et se reforment quand ils reviennent au moment de la nidification. Ils peuvent vivre de 25 à 30 ans. Mais quel plaisir de les voir partir à la pêche, revenir avec le bec rempli de poisson alors que les mouettes les attendent afin d’essayer de leur prendre la victuaille belle journée un peu sous le soleil mais toujours du vent.

VOIR PHOTOS 23

LE 19 JUILLET

J’ai oublié sur le rapport du 18 de vous indiquer que la petite cabane verte que vous avez pu apercevoir sur les photos n’est autre qu’un distributeur automatique de boissons qui fonctionne grâce à l’éolienne et panneau solaire, perdu au milieu de nulle part, c’est comme cela en Islande. Aujourd’hui nous avons pris la route pour se rendre un peu dans le centre du pays pour se rapprocher du volcan Vatnajökull plus précisément déjà à laugarfell joli endroit pour faire certainement le dernier bain dans les eaux chaudes. En route nous avons pu découvrir deux magnifiques cascades de litlanesfoss et hengifoss.la dernière étant la plus spectaculaire avec 120 M de hauteur. En arrivant à laugarfell un brouillard nous a surpris sur le plateau de 650M d’altitude. Baignade pour ce soir car la balade des cascades nous a un peu secouer 7km aller et retour mais en montagne un peu raide.

VOIR PHOTOS 24

LE 20 JUILLET

Une belle journée s’annonce le soleil est là nous allons encore un peu plus dans le centre jusqu’à un barrage pour admirer toute une chaine de glaciers, le barrage est là mais fermé pour la circulation car des travaux par hélitreuillage est en cours. Casse-croute et retour sur egilsstadir pour retrouver notre coin de bivouac au bord du lac ou la pêche fut bonne (5 chars dont deux dans la musette) pour le repas de demain c’est véritablement une cure de poissons que nous aurons fait.

VOIR PHOTOS 25

LE 21 22 ET 23 JUILLET

Notre voyage tire à sa fin, un peu de promenade et pêche pour tuer le temps avant de reprendre le bateau jeudi prochain pour les feroés où nous resterons trois jours pour visiter l’ile. Aujourd’hui 23 juillet avec un temps superbe, j’ai remis le short et les manches courtes nous avons pris la direction de faskrudsfjordur, vilage français jumelé avec Gravelines fut le principal port d’attache des pêcheurs français dans les fjords de l’est pour pêcher la morue il y eu jusqu’à 5000 français de paimpol, lorient, dunkerque qui avaient dans ce village, consul, hopital, et même une chapelle. Un patrimoine joliment conservé avec drapeaux francais, noms des rues en islandais et francais, musée, et chaque année le dernier weekend de juillet c’est la fête avec Gravelines qui se nomme FRANSKIR DAGAR (la journée française) entre temps un arret au port ou j'ai peché 4 petits lieu noirs pour le casse croute de ce soir

VOIR PHOTOS 26

LE 25 ET 26 JUILLET

Avant le grand départ 2 jours à bivouaquer au bord d’un lac, derniers coups de cuillères et encore 7 truites de prises dans la journée. Belles prises mais remises à l’eau car le poisson c’est fini.

LE 27 JUILLET

Départ à 10H30 de l’Islande sous un brouillard très épais, adieu belle Islande mais que tu as changé depuis 2008, liberté et bisness sont passés par là, mais nous garderons les images de 2008 dans nos mémoires. Journée de traversée en direction des feroes.

LE 28 juillet

Debout 2 heures du matin pour débarquer, vite trouver un petit bivouac sur un parking pour refaire une petite nuit. Puis première visite, les Féroé sont rattachées au Danemark, mais bénéficient d’un statut d’autonomie en raison de leur éloignement. Nous avons rejoint la ville de Veltmanna ou nous avons casser la croute puis retour sur Tórshavn pour assister à leur fête nationale, costumes traditionnels magnifiques toute les iles sont présentes, en effet les Féroé sont constituées de 17 iles reliées entre elles soit par ferries ou tunnels payants. Nous avons passé une excellente journée pleine de couleurs, chants, et aussi régate superbe. Ce soir le marchand de sable n’aura pas besoin de passer

LE 29 JUILLET

Nous rejoignons l’ile d’Eysturoy pour nous poser dans un petit coin de paradis, une vingtaine de jolies petites maisons perdues au fond d’un fjord, pas une âme qui vive aujourd’hui car c’est jour de fête nationale et même l’hôtel restaurant est fermée jusqu’à demain, une petite ballade jusqu’au bout du fjord et là surprise encore des falaises remplis de nos petits copains les macareux, dernier spectacle avant le départ demain embarquement à 22h30

VOIR PHOTOS 27 ET FILM 12