CARNET  1 

Les 14,15 juin

Passage de la frontière Equatorienne ,2 heures toujours des papiers et tampons

Puis direction Guayaquil, deuxième ville de l’équateur quand même 3 millions d’habitants. Nous avons pris un taxi pour trouver un transformateur de courant 110/220 car tout l’équateur est en 110v. Le mien avait grille. Visite de la ville ou surprise face à la cathédrale une place remplie d’iguanes de tortues, deux trois courses et nous avons trouvé un joli petit parc pour passer la nuit

 

CARNET  2

 

Les 16, 17, 18, 19, et 20 juin les Galápagos

Apres une bonne nuit direction le parking de l’aéroport ou nous avons laisse babalouch pour une semaine avec un peu de regret tout de même 9h40 décollage pour Seymour aéroport des Galápagos seul sur une petite ile face à l’ile de santa cruz.2 heures plus tard c’est réalisé nous sommes aux galapagos.il a fallu tout d’abord traverse un petit canal pour prendre le bus qui nous emmène a puerto aroya petit port de l’ile .recherche de l’hôtel sympa et promenade sur le port. Première surprise en passant devant un poissonnier des pélicans et lions de mer attendent leur pitance .impressionnant de voir en pleine ville ces animaux pas du tout sauvages.

Les 17,18,19,et 20 juin départ pour une petite croisière de 4 jours sur le estrella del mar petit bateau superbe très bien entretenu, pouvant héberger 16 personnes.4 jours merveilleux avec une équipe super de jeunes anglais américains canadiens mais malheureusement parlant que british sauf une canadienne qui parlait le français ouf. Puis ce fut découverte sur découverte de beauté sur la faune, la flore des iles que nous avons visitees, dans l’ordre bartolome, plaza, santa fe, genovesa et santa cruz.que de merveilles, plein les yeux, le plus grand bonheur, nager avec tuba pour admirer les lions de mer, les raies, les requins, les poissons de toutes les couleurs et surtout nager avec les tortues quel rêve je n’en reviens toujours pas. Tout est fait ici pour préserver ce lieu, et tant mieux.

Retour le 20 ou nous avons retrouvé notre hôtel pour 2 nuits, car demain promenade de 5 kms pour retrouver nos amies tortues sur une plage près de porto aroya et le 22 retour sur Guayaquil car babalouch nous attend

Voir photos 1 dans equateur

 

Le 21 juin

4 jours de mer avec un programme hard le corps fatigue les nuits sont courtes et nous avions besoin d’une bonne nuit. Ce matin grande promenade de 7 kms pour rejoindre la playa brava ou nous espérions revoir les tortues. Eh bien non elles nous ont dit au revoir .mais les iguanes black étaient la .pour atteindre cette cote, jolie balade à travers des cactus geants,et un bon km sur le sable de la plage magnifique. Ne baie très calme ou les tortues viennent pondre.

Demain donc retour à Guayaquil et bye bye les galapagos.ces iles sont au nombre de 13 dont seulement 5 sont habitees.nous ramènerons surement un périple inoubliable et apprécié un des rares endroits de la planète ou la présence humaine est encore très discrète

Voit photos 2  

 

CARNET 3

 

Le 23 juin

une nuit de plus au parqueo del cerro au calme puis direction la cote du Pacific arrêt pour faire changer deux pneus arrières un peu uses et 184 kms de route plutôt aride et sèche pas beaucoup de belles choses à voir sinon des bananeraies a perte de vue. Puis la cote très belle pour arriver à montanita petite station balnéaire très jolie mais pas encore trop de monde un régal.

Voir photos 3

 

CARNET  4

 

Le 24 juin

 

54 kms pour arriver à puerto Lopez, ce petit port est surtout connu pour visiter l’isla de plata surnommée les Galápagos du pauvre. En effet de juin à septembre on peut embarquer pour 1h30 plus tard admirer les baleines a bosses qui émigrent a la recherche d’un endroit propice pour mettre bas et lâcher dans le grand bain leurs bambins maousse costauds .dans la foulée les femelles sont fécondées à nouveau en prévision de la prochaine naissance. Nous espérons donc demain de voir ce spectacle.de plus des otaries, des fous à pattes rouges ou bleues, des tortues, pélicans, albatros, frégates, figurent au programme. Une belle journée en prévision

 

 

 

Le 25 juin

 

L’ile de la plata,quelle merveille , pour la rejoindre un petit bateau de 12 personnes un équipage vraiment sympa, mais l’océan est très mouvemente et ça secoue un peu.1 heure plus tard arrivée sur l’ile, une petite visite de 3 heures pour admirer cette nature exceptionnelle,fregates,fous à pattes bleues,tortues,puis retour au bateau pour 1 heure de plongée encore un moment super avec ces poissons multicolores et ici des coraux marrons ,bleus et jaunes. Apres ce spectacle, retour pour voir le plus beau et pour nous un vrai bonheur, les baleines a bosses. Elles sont là avec leurs petits. Quelle beauté, nous les suivons et là le spectacle est parfait l’une d’entre elle est sortie entièrement de l’eau pour nous faire un salto et demi-tour vraiment sportif .dommage c’était tellement beau que j’ai oublié la photo. Les yeux émerveillés, nous revenons au port. Une surprise nous attendait, l’Océan était très nerveux, des creux de vagues de plus de 2 mètres nous avons pris des embruns tout au long du retour et c’est tripes gauges que nous sommes revenus vers babalouch.

 

Mais que cette journée nous laissera beaucoup de joie

 

Voir photos 4 un bon moment

 

CARNET 5

Le 26 ras journée promenade et ravitaillement a puerto Lopez

Le 27 direction Quito 512 kms (en plusieurs fois) premier arrêt a Manta toujours sur la cote ou nous avons fait une halte dans un hôtel camping ou une jolie piscine nous attendait.

Le 28 

378 kms et des surprises a decouvrir.la première route en travaux, la cause bien sûr au tremble ment de terre qu’a subi l’équateur au mois de mars, impressionnant, des routes coupées en deux dans le sens de la longueur, une faille en plein milieu de la route. Donc déviation à travers l’équateur profond ou nous avons pu découvrir les vrais Equatoriennes avec leur tenue vestimentaire traditionnelle et petit chapeau.bannaneraies, cocotiers, cacaotiers, une végétation luxuriante de verdure et couleurs. Deuxième surprise la route retrouvée mais 40 kms de ripios vraiment horrible.babalouch a souffert .et enfin la troisième une petite grimpette de 66m a 4220m au début superbe on se croyait presque en Amazonie une verdure incroyable de beauté, mais surprise le brouillard à couper au couteau, des chauffeurs inconscients, pas de lumière, ils doublent n’importe comment, la vigilance était vraiment de rigueur. Enfin arrivée a la nuit tombante ou notre point final se trouve tenez-vous bien au pied du volcan Cotopaxi que je vais essayer ce matin de prendre en photos car il y a toujours du brouillard.

Demain direction Otavalo au nord de Quito pour une nuit He oui dans l’emisphere nord puisque nous allons voir le GPS nous indiquer 00 00 000

 

CARNET 6

 

Les 29 et 30 juin

 

Le 29  impossible de prendre le magnifique volcan Cotopaxi enneige car brouillard, nous le prendrons au retour direction Quito, mais en chemin un petit lagon avec une aire de repos et électricité gratuite donc stop. Nous retrouvons encore un couple de français travaillant ici elle Equatorienne et lui parisien.je crois que la discussion nous a fait changer de programme au lieu de visiter Quito, cap sur la Colombie ou nous allons passer quelques jours. En effet beaucoup de personnes rencontrées nous on dit que du bien sur ce pays, kiki ni tenait pas trop mais a changé d’avis.

 

Le 30 la Colombie n’est pas très loin 42kms, passage toujours délicat et long, le douanier qui s’occupait de moi écoutait la musique et regardait le match Pologne Portugal en même temps. Résultat 3 heures pour passer la frontière et route vers Pasto. Incroyable et magnifique vallée, le paysage change une fois de plus de l’equateur.vraiment un très beau pays.il est déjà tard et un arrêt improvise derrière une station et dodo.

 

Le 1 juillet déjà trois mois que nous sommes partis, le temps passe ici trop vite. Décidons de monte encore sur chachagui et encore une belle valle avec surtout des variétés d’arbres exceptionnelles, avant la ville un petit lieu pour routards nous tend les bras, c’est un vivero et élevage de poulets qui accueille aussi les campings car un petit endroit super ou nous resterons 2 jours.

 

voir photos 6

 

 

Carnet 7

 

 

 

Le 2 juillet la nuit porte conseil, et reprenons la route retour sur l’équateur en prenant un petit détour par tuquerres une vallée très montagneuse, et très verdoyante. Puis 13 h arrivée a la frontière de l’équateur, bon 1 heure pour la Colombie mais 3 heures pour l’equateur.un vrai roman, tout d’abord je retourne au bureau ou j’avais dépose à aller le document du véhicule, pour entendre une heure plus tard que ce n’est pas le bon endroit. Bureau trouve le douanier me signale que sur le document de l’immigration ne figure pas la date, retour à l’immigration, puis enfin elle remplit le document mais pas de chance l’imprimante ne fonctionne plus. Il envoi le document dans un autre bureau, mais là aussi problème, il est ferme. Un deuxième bureau et enfin au bout de 3 heures le sésame est edite.ouf 161 kms pour arriver à notre destination il est 19 heures la fatigue et la surtout c’est la deuxième fois régime sec à midi.

 

 

 

Le 3 juillet direction le Cotopaxi ou nous espérons faire enfin une photo c’est le volcan le plus près du soleil de la planete.entre temps une belle traversée de Quito, deuxième capitale la plus haute après la Paz, 2850m.

 

CARNET 8

Le 4 juin Avons quitté le Cotopaxi toujours dans le brouillard, vous aurez donc qu’une photo. Direction la route des cascades située a 18 kms de banos après Ambato. On longe les gorges du rio Pastaza et donne un joli avant-gout de l’Amazonie. Partout ce n’est que chutes d’eau et végétation exuberante.puis découverte d’un petit camping tenu par une brésilienne qui a vécue 15 ans en France dont trois à Dijon, et logeait place Grangier. Le monde est vraiment petit. Cet après-midi visite de la première cascade avec une descente vertigineuse en chemin et escaliers. Une vue fantastique sur la vallée, superbe cascade et une végétation de fleurs excptionnelle.voir photos. Demain visite de la deuxième cascade appelée el pailon Del diablo.

Le 5 juin el pailon Del diablo nous attend. Pour atteindre cette cascade, le chemin plonge à l’aveugle dans une végétation toujours luxuriante, vers ce chaudron du diable surgissant d’une anfractuosité de la roche. Nourrie par les eaux du rio verde, qui se fraie bruyamment un chemin, la chute tombe de plus de 80m, assourdissant mais superbe de beaute.en chemin nous pouvons apercevoir des oiseaux magnifiques, le gallon de la pena, oiseau emblématique de l’Equateur.

 

Voir photos 8

CARNET  9

LE 6 juillet babalouch repart en direction de Cuenca, toujours entre 3000 et 3600m, une route très sinueuse pour arrive el tombo .petit bivouac sympa dans le parc d’un hôtel, en compagnie d’un lama et un alpaga.

Le 7 nous avons visité Cuenca troisième ville de l’équateur (350000 habitants) située a 2500 m ,est classée au patrimoine mondial de l’humanite,comme exemple parfait de ville planifiée selon les critères de l’urbanisme de la renaissance.de très belles maisons coloniales, une cathédrale splendide toute en marbre rose a l’intérieure et un marché très animé et rempli de couleurs.et c’est autour de Cuenca que l’on fabrique surtout les fameux panama. C’est vraiment l’une des plus jolies villes que nous avons visitées avec sucre.11h on reprend la route, direction la frontière que nous passerons sans difficulté pour arrive 70kms plus loin chez jacques et melba, notre petit havre de paix que nous avions découvert à aller, accueillis avec un Pisco Sour et des tartines de Foix de poulets delicieux.nous resterons certainement 4 a 5 jours dans ce paradis.

 

VOIR  PHOTOS  9