URUGUAY

tttt                                                                 

 

 

8 janvier 2015

Apres les formalités de douanes faites en 1heure, babalouch débarque sur le sol uruguayen une chaleur étouffante, 35° une petite promenade le long du port pour un peu de change et faire le plein d’eau et de gasoil. Bonne nouvelle, le litre de gasoil est à 92 centimes d’euros. L’heure du casse-croute avance et au mercado del puerto  que nous trouvons notre bonheur. Un immense marché ressemblant comme un petit frère à celui de Madrid avec une multitude  d’asados, sorte de rôtissage et grillade .ils disposent la viande verticalement sur les braises. Un véritable régal !!!

Que dis-je un  festin !!! Puis promenade et recherche d’un bivouac pour la nuit. Trouvé un énorme parc Au bord de l’océan c’est parfait !! Dodo !!!

kk

www

 

 

 

 

 

 

 

 

9 janvier 2015

Nuit assez agitée pour le sommeil, la mer, un peu de bruit de jeunes qui viennent vers minuit

Au bord de l’eau pour ?? Mais nous avons vite compris vu le nombre important de préservatifs

Par terre (les cochons !) puis ce fut le moment émouvant de se quittés avec pierre et Catherine

Eux se dirigent vers le nord de l’Uruguay car ils désirent assistés à la dernière du Dakar !babalouch lui a pris la direction du sud-ouest pour rejoindre une jolie petite ville Colonia de Sacramento que nous avons visité en petite voiture électrique ; ce soir repos au camping pour pas mal de rangement à faire et une bonne nuit au calme !!!!

10 janvier 2015

Direction le nord  car nous avons décidé de ne pas prendre le ferry pour aller à Buenos-Aires, trop cher 280€ pour éviter 686km de la folie ; une belle route à travers les plaines uruguayennes pour atteindre la frontière  à  fray bentos, passage tellement facile que nous nous sommes même pas aperçu que nous avions franchi la frontière argentine, 40 kms plus loin arrêt pour vérifier les passeports et oui nous avions  bien le tampon entrada de l’argentine. Puis arrivé à Gualeguay chu, ville de thermes et bourrée de monde, c’est samedi et en plus les vacances. Un camping nous tend les bras 36° au compteur .encore une nuit dans la chaleur et un peu de bruit, vivement la pampa et les gauchos !!!

11 janvier 2015

Départ très mouvementé car toute la nuit un trafic de voitures qui arrivent et repartent jusqu’à 2 heures du matin à cause du carnaval impressionnant !! Puis ce fut l’orage, je crois qu’un orage aussi violent, je ne l’ai vu en bourgogne !! Vous imaginez le spectacle au matin une mare d’eau autour de babalouch, impossible de repartir, heureusement et vraiment il faut le dire les argentins sont des gens très agréables, c’est donc un tracteur de la commune qui est venu tirer ce pauvre babalouch

Voir les photos. Puis direction tigre, là aussi une autre surprise nous attendait. Vive le GPS, car le camping à tigre est impossible à trouver sans ce merveilleux instrument.au bout d’un chemin impraticable un petit coin de paradis. Une centaine d’argentins font la fête c’est dimanche !!!

Les assados fument de partout, les enfants se baignent dans l’Uruguay, nous faisons la connaissance d’une famille très sympa un peu d’espagnol, un peu d’anglais et le tour est joué.

Demain nous prenons un bateau bus pour nous rendre à Buenos-Aires, un autre spectacle !!!

Deux heures de bateau bus qui emmènent les enfants à l’école.

12 janvier 2015

Départ 7h30, nous sommes sur le ponton pour prendre le bateau bus pour buenosaires.la dame du camping s’agite pour faire signe au bateau. Embarquement immédiat pour 1h10 de voyage sur l’Uruguay et l’atlantique.au loin Buenos-Aires se distingue, une ville tout en longueur sur 42 kms

Nous quittons le navire, quel chaleur déjà 32°à 9 heures. Nous prenons un taxi pour notre adresse d’assurance véhicule pour le Mercosur (uruguay, argentine, chili, bolivie, paraguay, bresil).pas de chance San Cristobal n’assure plus, il aura fallu 4 adresses pour enfin trouver la bonne. Mais surprise il faut attendre 4 jours pour l’obtenir. Donc bloquer sur buenosaires.il est 13 heures, fatigués d’avoir arpenter les rues sous 38°, un petit casse-croute s’impose.l’apres midi, promenade dans Buenos-Aires .

De retour à notre camping, une autre surprise nous attend, de loin nous apercevons deux 4x4 à côté de babalouch, eh oui c’est bien nos amis allemands qui sont la, un vrai plaisir de les retrouver !!!!

Une très bonne journée avec plein de souvenirs à se mettre dans nos rêves.

Voir photos et mettre la musique !!!

la suite sur argentine !!!!!

le 5 et 6 avril 2015

le 5 journée donc repos 

le 6 départ pour salto ,route tres agréable toujours sous un tres beau soleil,et nous sommes arrivés aux termes de viguyu,un véritable petit paradis, avec 8 piscines, des bains à 40° encore un régal.

voir photos 2 et film 1

 

Le 7 et 8 avril

 

Le 7 Départ des termes pour retrouver ce soir encore des termes ceux d’arapey.ces termes furent mise à jour lors d’une recherche de pétrole en 1945, et sont très réputées pour leurs vertus curatives, et permettent entre autre de cicatriser les plaies, et traiter les rhumatismes ; c’est un immense parc avec hotels, piscines, restaurants etc….encore un merveilleux moment de repos et de calme.

 

Le 8 la journée commence pas la préparation du barbecue géant (voir photos) un asado pour faire cuire de la vaca et des pommes de terre. Un vrai régal, puis sieste et baignade .demain nous reprenons la route direction argentine pour remonter sur les missions jésuites et les chutes d’guazu

 

Nous avons réservé notre billet d’avion pour le retour en France ce sera le 4 juin 2015 pour un retour le 30mars 2016.

la suite sur argentine

 

Voir photos 3 et film 2 

 

Le 14 et 15 mai 2015

Nous partons de ce petit coin sympa mais un peu perdu, pas de wifi, vers rocha pour retirer des pesos et faire le plein de gasoil. Puis direction la Paloma ou après 2 heures de recherches, car ici c’est la saison creuse et beaucoup de campings sont cerado.eureka !un d’ouvert et super seul une fois de plus à 500m de la plage, tout le confort, c’est décidé stop pour 7 jours, rangement et nettoyage de babalouch, car dans 15 jours il faut que l’on soit à nueva helvetia vers montevidéo, pour remettre le camping-car en garderie et prendre la direction de Buenos-Aires pour le retour.

AVEC UN PEU DE RETARD SUR FIORANOPOLIS  VOIR FILM 3

 

Le 16 et 17 mai 2015

Deux journées tranquilles, promenade à la predera, petit village de bord de cote, pas un chat, c’est vraiment la saison morte, mais quand même 24°, et une journée bord de mer, seuls sur une immense plage, ou il fait bon se reposer .demain visite de cabo polonio, petit village de pêcheur situé à 30 kms du camping, ou il faut s’arrêter sur un parking et c’est une jeep ou un camion qui vous mènent 7 kms plus loin pour atteindre le village. En effet pas e voitures pas d’eau et pas d’électricité, c’est un camion-citerne qui les ravitaille tous les jours, groupes et panneaux solaires pour le courant, vraiment particulier. VOIR PHOTOS 4

 

LE 18 ET 19 mai 2015

LE 18 visite de cabo polonio, arrivée sur un grand parking dépose de babalouch, puis direction vers le parc pour prendre le taxi jeep qui nous emmène 7 kms plus loin, à travers les dunes de sable, et le long de la plage dans ce petit paradis qui est un haut lieu des hippies chic de la cote. Ce village de pêcheurs a été relativement épargné par l’afflux touristique, notamment parce qu’il fait partie d’une aire protégée .vraiment on se sent au bout du monde dans ce petit village authentique, pas d’électricité, pas d’eau courante, pas de voitures, quel monde merveilleux !!!  Voir photos 5 et film 4

Le 20 et 21 mai 2015

Le 20 ras, le 21 départ pour punta ballena située à 134kms, et à 130kms de Montevideo, le but final se rapproche de plus en plus, mais c’est encore un endroit superbe que nous découvrons. Un bivouac extra sur une pointe rocheuse, à côté d’une maison vraiment d’un autre monde ; la casapueblo, imaginée par le peintre uruguayen Carlos Páez vilaro, il s’agit de la fabuleuse construction utopique qui ressemble à un nid d’oiseaux, sous forme de four, que le homero un oiseau d’ici construit avec de la boue séchée blanche, à l’intérieure le peintre y réside, et un hôtel restaurant, plus un musée, fonctionnent. C’est vraiment d’un autre monde !!! babalouch perché sur une falaise, y passe la nuit. Ici des dizaines de pêcheurs s’en donnent à cœur joie jusqu’à 2 heures du matin avec des lampes frontales.et cerise sur le gateau,de magnifiques couchés e soleil !!!

Le 22 et 23 mai 2015

Le 22 direction punta del este un autre endroit touristique de la cote et là changement de programme, c’est le haut lieu des résidences secondaires richissimes des argentins et uruguayens fortunés. Nous sommes arrivés dans un camping un peu cher, pour trois jours seulement.

Voir photos 6 et film 5

 

 

Le 23 la pluie est au rendez-vous au réveil, nous décidons donc d’aller visiter punta del este, avec plus d’une centaine d’hôtels et autant de restaurants, c’est vraiment la Costa brava et la côte d’azur. Une chose est spectaculaire c’est la mano, la main ou el manotazo del ahogado (la main du noyé) réalisé par l’artiste chilien mario irrazabal, cinq doigts sortant du sable est l’un des emblèmes de la ville. Super il ne pleut plus, c’est la morte saison, un moment pour visiter en toute tranquillité.

 

Le 24 et 25 mai 2015

Le 24 journée calme, internet et lavage.

Le 25 départ du camping et retour à notre bivouac chéri sur la pointe de punta balena, ou j’ai essayé de me faire une partie de pêche, mais avec un vent tellement fort, même avec un plomb de 60gr impossible de lancer au loin. Retour à babalouch .demain direction priapolis, située à 56kms de Montevideo, on se rapproche de jours en jours du but final.

 voir photos 7

26 27 28 et 29

Nous avons toujours longé la cote uruguayenne en passant par priapolis ou nous avons rencontré un couple d’allemand super sympa remontant sur le brésil et un couple de français qui eux remontent sur la Guyane ayant en France tout vendu et vivant par le monde. Le bivouac était extra au bord du rio de la plata.Puis atlantida ville tranquille ou nous avons bivouaqué vers un marchand de poisson et ou j’ai fait connaissance de mon copain coco avec lequel j’ai longuement parlé lui me disait ;holla lolita bririririri !!! aujourd’hui arrivée à Montevideo, lieu de notre départ il y a 5 mois déjà, casse-croute toujours au mercado et bivouac idem, demain 30 dernière étape au bord de l’océan à kiyu à 50kms du but final.

Le 30 et 31 mai 2015                                                                                                                                      

Cette fois ci c’est fini nous sommes à kiyu petite ville sur une falaise au bord du rio de la plata, ou une dernière fois j’ai pêché, et encore 3 beaux poissons à se mettre sous la dent.au bord d’une superbe plage, nous profitons du dernier jour qui nous reste, car demain direction nueve helvetia, pous le terminus final. Cinq mois vraiment de bonheur et de découvertes fabuleuses.

voir photos 8

le 3 juin 2015

nous y sommes ce soir nous coucherons à l'hotel aéroparque à 5 minutes de l'aéroport

avons depuis nueva helvetia pris deux bus ,un casse croute à colonia et le ferry qui traverse le rio de la plata pour arriver à buenoaires

demain nous décollerons à 11 heures pour saopolo au bresil puis 8 heures de tranfert avant de reprendre l'avion pour paris à 23 heures 

à bientot à tous