13 janvier 2015

La journée commence de nouveau par un orage carabiné, babalouch est encore les pieds dans l’eau et kiki n’est pas rassurée par la montée de l’eau, au bord du rio de la plata le niveau de l’eau a monté au moins d’un mètre et arrive dans le camping. Un déplacement s’impose par prudence. Vers dix heures tout se calme. Nous décidons d’aller vers le centre de tigre pour faire quelques provisions alimentaires et surtout de trouver une bouteille de gaz argentine et mettre à jour internet et le blog. Chose faite, tout est prêt pour demain, rection le sud les cotes argentine et mar del  plata

La journée se termine sous le soleil

 

14 janvier 2015

Aujourd’hui c’est le grand nettoyage pour kiki, lessive, et pour moi journée de pêche eh oui !!!Le gaz est installé, vers midi nous décidons d’allumer un assado pour faire griller le poulet. Seuls dans le camping c’est un vrai régal. Quel repos !!!

15 janvier 2015

Départ pour buenosaires 31kms dans des bouchons et une circulation pour retirer notre assurance

Comme d’habitude arrêt au parking buqbus et là des copains français viennent à notre rencontre pour discuter et surtout s’échanger des informations. Nous leurs indiquons l’adresse du camping de tigre et nous discutons du passage frontière argentine .EH  là nous apprenons qu’il faut une autorisation de circuler provisoire pour les touristes  sinon pas de sortie de l’argentine au chili. Nous avons quelques par louper un passage à la frontiere.je m’adresse à la douane du buqbus qui m’indique ou nous devons nous rendre à buenosaires.place  du 25 mai ou une manifestation monstre se déroulait pour un souvenir du 32ème anniversaire de la révolution pendant laquelle 32000 disparus et morts furent comptés. Puis ce fut la galère 4heures de palabres pour espérer obtenir le document. Enfin une personne arrive et me signale qu’il faut attendre demain ou après-demain pour l’avoir le temps que la douane que nous avons passée trop vite leurs inique bien que les personnes sont belle et bien passée mais pas le véhicule.rebelotte nous retournons avec toutefois notre assurance au camping de tigre

16 janvier 2015

Une nuit un peu agitée par ces problèmes et nous voilà repartis pour Buenos-Aires, et là les nerfs se détendent enfin ce document que dis-je ce trophée. Il faut dire que kiki m’avait fait la bise avant d’entrer. Heureux comme des gosses nous repartons vite donner la bonne nouvelle à babalouch.nettoyage du camping-car ,WC ,plein d’eau et direction le sud . Nous avons longé la cote de l’océan pendant au moins 250kms sans pouvoir y accéder. Domaine réservé aux chevaux, vaches (par milliers) et faune sauvage y compris une cinquantaine flamands roses magnifique tous ces oiseaux inconnus !!!! Il est 19 heures et nous sommes arrêtés sur un parking au bord de l’océan ou nous espérons passer une très bonne nuit

 

17 et 18 janvier 2015

Route vers la péninsule de Valdés avec bivouacs au bord de l’océan à necochea et cartier résidentiel à monte hermoso.celui de necochea était fabuleux  sur la dune surplombant l’océan avec une colonie de scouts venus faire la fête, avec une course la nuit tout autour de la plage et de la ville avec des frontales, bon moment.et une nuit vraiment de repos. Puis direction monte hermoso ou nous passerons la nuit dans un cartier résidentiel en construction dans les champs tout près de la plage.

Ou nous allons nous rafraichir un peu 32°

  21 et 22 janvier

Le 21 journée de repos et baignade à perto piramides le seul village de la péninsule .petit village, typique par son lieu d’implantation, mais pas grand-chose à voir. Point de départ pour le tour de la péninsule. Le 22 grand jour, pour une grande virée de 250kms de ripio (route gravillonnée et sablée) avec beaucoup de poussiere.premier arrêt à la punta delgada, pas de chance c’est fermée pour cause de tranquinas (????) nono à toi. Nous poursuivons notre parcours et là enfin le spectacle commence une trentaine d’éléphants de mer se prélassent au soleil, magnifique !!! Plus loin un poste d’observation et là aussi, un merveilleux moment à passer  avec une centaine de pingouins Magellan, pas très grand une cinquantaine de centimetres, et pas du tout farouches. Ils viennent se détendre sur le parking passent en de sous les voitures, et se promènent parmi les touristes. Qui sont les plus surpris ??? Quelques photos et babalouch repart pour 92 kms de ripio.ca tremble de partout, un nandou nous passe devant le nez (sorte d’autruche, courant très vite) puis plus loin ce sont des guanacos que nous apercevons (sorte de lamas).enfin nous arrivons à la punta norte sans regret car le spectacle est à son comble. Tenez-vous bien plus de 1500 lions de mer hurlent sur la plage c’est la saison des reproductions et monsieur le male défend son harem !! Les males  se bagarrent entre eux pendant que les femelles mettent bas .spectacle étonnant car nous avons assisté à la naissance d’un petit, pendant qu’une cinquantaine de pardela oscura dévorent le reste du placenta de la femelle. Un petit casse-croute au bar et à la sortie se sont des tatous qui s’invitent. Retour à puerto piramides, journée épuisante, car très chaude et très ventée, mais au combien merveilleux. Quel bonheur de voir toute cette nature !!!! (À voir photos et films si possible)

le débit est trop lent, demain pour les  films

Le 23 et 24 janvier

Départ de la péninsule, avec un petit regret au cœur de quitter cet endroit merveilleux. Direction punta tombo ou nous arrivons le soir vers 17h sur le parking de la réserve des manchots .personne ne nous demande de quitter la réserve, nous dormirons seul avec quelques guanacos .formidable nuit vers 9h nous nous dirigeons vers la pingouinéria (comme ils disent ici) mais ils ont tort car les pingouins sont de l’hémisphère nord et volent et les manchots sont du sud et ne volent pas. Bref c’est tenez-vous bien plus d’un million de manchots qui arrivent chaque année au mois d’avril .c’est fabuleux de les voir vivrent, ils se font des mamours, se battent, dansent, se baignent !!!!Un vrai spectacle !!!!Nous passerons au moins 3 heures avec eux. Puis direction camoranes ou une autre pingouinéria nous attend ; MEME SPECTACLE mais là gratuit !! Pas de pesos à donner, nous rencontrons Dominique et Josiane ; nous décidons d’aller bivouaquer sur la plage d’elola, la nuit une fois de plus s’annonce bonne !!!

25 et 26 janvier

Puis nous avons pris la direction de caleta olivia, et encore de la pampa sur des kms et kms 260kms sans âmes qui vivent et surtout sans gasoil, il y a intérêt à prévoir le nécessaire. C’est comme cela que je suis arrivé à caleta avec moins de 5 litres dans le réservoir. Enfin pas de probléme.il se fait tard nous recherchons un bivouac pour la nuit, oh là un camping sur la droite, dans les poubelles municipales, un endroit pourri et le pépé nous demandait 15 € ?il nous prend pour des américains demi-tours et nous repartons sur la route, quelque kms et soudain une plage superbe ou plein de monde regarde. Quoi ??? Eh oui en encore une colonie de lions de mer, nous décidons de passer la nuit avec eux quand trois minutes plus tard, Dominique et sa femme nous repere sur la plage.la nuit s’annonce extra !!!Le lendemain nous prenons la direction de puerto San Julian ; avec dominique nous décidons de faire un détour par le parc de bosques petrificados, sans aucun regret. Formidable site, au milieu d’un paysage lunaire et planté d’arbres gigantesques (2m de diamètre et 30 m de long) pètrifiés.je n’en crois pas mes yeux de voir ces monstres transformés en pierre. C’est vraiment fantastique.il est déjà 18 heures le temps passe très vite devant ces merveilles, de retour sur ce ripio de 50kms tout de meme, un petit coin de paradis dans une estancia nous tend les bras, accueillis par un pépé super sympa et sous une chaleur de 31°, une halte s’impose pour la nuit

 

pour info le premier film enfin est sur le blog dans argentine et films

 

27 et 28 janvier

 

Apres une excellente nuit, ha ! Par pour kiki qui fut réveillée vers 3 heures du matin, devinez par quoi ??Une souris qui lui courait dessus !!!Quel cri !!! Pauvre petite bete.on verra pour la souris demain soir !!!! Nous prenons donc la direction de petro san julian, là ou Magellan débarqua en 1520, une réplique de son bateau dans les photos. Toute la journée sera consacrée à internet, beaucoup e choses à régler avec les mails et le blog. Le soir nous avons bivouaqué sur la plage mina en dessous d’une falaise  sur une plage superbe ou nous avons rencontré un couple de français avec deux enfants de 7 et 5 ans, partis depuis 3 ans autour du monde. C’est vraiment fabuleux de les voir, ils ont tout vendu en France arrêter leurs boulots .nuit hyper calme !!!!

 

Le lendemain départ pour le parc de monte Léon, en chemin nous rencontrons les français pierre et Catherine qui étaient avec nous sur le bateau, puis Dominique et Josiane, toujours un peu d’internet  dans les stations d’essence ypf, c’est vraiment super et en plus gratuit. Premier petit pépin, en roulant babalouch c’est pris un gros caillou dans le pare-brise et pan une belle étoile, nous verrons si ça tient avec le kit de réparation ??? C’est vers 17 heures que nous sommes arrivé au parc, endroit une fois de plus merveilleux, dodo toujours au bord de la plage, demain nous irons voir les cormorans colony, noirs et blancs ils sont superbes, et encore des pingouins et lions de mer.

 

Le 29 et 30 janvier

Le 29, journée repos, un peu de calme, ça repose et babalouch a besoin aussi de nétoyage.kiki a fait sa lessive .une bonne sieste et le reste du temps à discuter avec tous les copains retrouvés. Nous avons même terminé la journée avec un petit cigare, bière et mirabelle, jusqu’à 10h le soir, J’ai oublié de vous dire que nous avions invité nos amis goupils !!!

Le 30 direction rio Gallegos, pour surtout ravitaillement, vidanges, et plein d’eau et gasoil. Puis babalouch s’est dirigé vers la frontière chilienne, ou nous sommes arrivés près d’un ancien volcan, la lagune Azul, très joli endroit, pour le bivouac de ce soir. Demain sera le jour du passage de la frontière, et le bateau pour traverser le détroit de Magellan

31 et 1er février

9heures, apres un repos super et un bon petit déjeuner, nous partons en direction de rio grande pour passer la frontière chilienne. Quelle surprise, un monde fou, une queue à n’en plus finir.et surtout un vent de folie, bon en avant pour les papiers, il faut passer 5 bureaux differents, pour immigration, pour le véhicule, pour le contrôle sanitaire, car ici pas de fruits, pas de légumes, pas de laitage, enfin rien pour bouffer. A en rire !!!! Et pourquoi ????2h30 pour tout cela, voilà nous avons tout, et repartons sur la route, attention à ne pas lâcher le volant, un vent latéral à décorner un cocu, normal c’est comme ils disent  (el terra Del Fuego ou el fin Del mondo) ce sera certainement après demain que nous arriverons à Ushuaia !! La route fut un peu longue 125 kms de ripio pour arriver à onaisin, perdu dans la pampa, au bord d’une très belle baie et où vivent des pingouins empreurs.magnifiques bêtes qui peuvent atteindre 1,20m avec leur col et bec jaunes. (Voir photos 7 et film 2)

Le 1er et 2 février

Direction rio grande et encore du ripio avant d’atteindre la frontière chilienne. Nous la passons très facilement toujours autant de paperasse, et contrôle sanitaire.la frontière passée, c’est un véritable nomensland sur 15kms qui s’étend avant de franchir la frontière argentine. Arrivée à rio grande, ville assez importante ou babalouch fait le plein et le vide. Nuit un peu bruyante car nous avons couché derrière un hôtel mais avec la wifi. !!!

Cette fois ci c’est la dernière ligne droite 220 kms et ce sera el fin del mondo, la route change du tout au tout, de la pampa à perte de vue nous découvrons les montagnes et enfin des arbres. Puis  ushaia, le rêve se réalise !!!! Fantastique !! La première surprise fut la grandeur de la ville. Puis ces maisons toute bizarres, tordues, aucun style identique, et de toute les couleurs. Ville très touristiques, depuis l’émission de Nicolas hulot !!!!premières visites de la ville charmante et surtout avec pleins de peintures et d’histoire (surtout sur les bagnards)premier achats ,et réservation de places sur un bateau pour demain ,faire une promenade de 4 heures sur le canal de beagle. Puis réservation d’une table au resto avec nos amis qui nous ont rejoint, au restaurant kaopé, avec  au menu : crabe royale, coquille st jacques, et truites avec vins et champagne .hé oui il faut bien arroser ce voyage.la journée se termina par un apéro et un repas dans babalouch, avec champagne et foie gras, puis paella, puis mirabelle, notre amis pierre avait chaud au fesses !!! Quelle nuit !!!

 Voir photos 8 avec musique

Le 3 février

Petite promenade dans Ushuaia matinale, avec un temps très doux, quelle chance nous avons de pouvoir flâner tranquillement dans cette ville très agréable. Direction le centre d’information touristique ou nous faisons tamponner nos cartes postales avant de vous les envoyer. Nous achetons nos places pour cet après-midi, puis casse-croute le long du port, pas trop car ce soir c’est resto !

Départ pour la visite du canal beagle et l’ile H vers 15h, un peu de nuages mais pas de vent, donc impécable.la visite durera 4h avec toute l’histoire de la ville et surtout des bateaux échoués en arrivant à Ushuaia. Des cormorans à perte de vue, des lions de mer, des bancs de langoustines incroyables, et visite de l’ile H ou végétation et faune sont rayonnant .retour vers 19h pour se préparer pour le resto. Là ce fut fabuleux, crabe royal, coquilles st jacques, merlu en papillote, glace à la crème chaude, vin cuit, et champagne, autant dire qu’une fois de plus nous étions très biens. Ce n’est pas tous les jours que l’on se trouve au bout du trou du cul du monde !!!

Voir photos et fims

Le 4 et 5 février

Rien de spécial un peu de repos   sauf le 5 ou nous nous sommes rendu à la baie de lapataia à 18kms d’Ushuaia, appelé le bout du monde aussi car ici s’arrête la route 3 partant de Buenos-Aires à 3215kms.superbe bivouac encore au bord d’un lac, très calme. Voir photos

 

Remontée vers le chili

7 février 2015

Journée visite de notre dernière soirée en terre de feu car demain nous remontons sur rio grande pour prendre une piste en direction du chili. Donc visite de l’estancia harberton,la plus vieille et première implantée en terre de feu par un pasteur anglais vers 1886 qui défendait les indiens yamanas.superbe estancia qui a compté plus de 8000 moutons et ou vit encore un descendant de thomas bridge qui a 81 ans. Un musée de squelettes de cétacés extraordinaire et connu du monde entier clôture la visite.

voir photos

 VOIR  MAINTENANT CHILI

 

 

Le 17 et 18 mars

 

Le 17 retour en argentine direction San Carlos de bariloche ou appelé le nazyland . Bariloche fut appelée « la suisse argentine » en raison de son peuplement pionnier originaire d’Europe centrale qui a fortement marqué le mode de vie, les mœurs et la gastronomie de la cité (les chocolats !!)

 

Ce sont les indiens Mapuche qui vivaient dans ces contrées.

 

Juan Perón (dictateur au pouvoir de 1946 à 1955) a reçu beaucoup d’or et d’argent des nazis fugitifs (4000 environ) après 1945 pour qu’ils se cachent en Argentine. Le scandale éclate en 1995 quand on se rend compte que certains vivaient paisiblement à Bariloche . Le SS Erich Priebke tenait une épicerie, Josef Mengele, le boucher d’Auschwitz y passa son permis, Adolf Eichman y vécut et le club d’alpinistes était tenu par Otto Meilling, membre des jeunesses hitlériennes..

 

Pas fameux tout cela !!!Bref nous avons dormi à 8 kms sur un super petit bivouac encore au bord du lac puahi.

 

Le 18 nous partons de bariloche sans aucun regret car les villes touristiques et grandes villes c’est pas trop pour nous.nous prenons la route des 7 lacs,points de vue magniques ,et retrouvons un peu de ripio,en fait ils ne sont pas 7 mais 10 lacs que nous longeons sur 85kms ,tous superbes de couleurs différentes virant du vert bouteille au bleu marine .un bivouac nous tend les bras,toujours au bord de lac,vraiment ici c’est le paradis des bivouacs.

Le 19 et 20 mars

2 jours de tranquillité avec nettoyage e babalouch ,un peu de lavage pour kiki au bord de l’eau et pêche

Le 21 et 22 mars

Journée passage de frontière argentine chili avec une fois de plus route en travaux à travers des paysages de montagnes fabuleux. Passage de la frontière assez longue, il est vrai que c’est congé pour les argentains.la descente sur pucon était vraiment très belle pour arriver aux pieds du fameux volcan villarica qui vient juste il y a 15 jours de se mettre en erruption.nous avons bivouaqué au  pied de celui-ci à pucon au bord du lac (même pas peur !!!)

voir la suite chili 

le 1er 2  ,3 4 avril

pas grand chose à se mettre sous la dent, que des centaines de kilometres pour traverser l'argentine ,car nous voulions absolument etre à la frontière de l'uruguay avant le 10 avril pour cause de problème de tampons sur nos passeprts.mais miracle tout c'est tres bien passé et nous sommes ce soir 4 avril au bord du rio uruguay à las panas avec 32° et allons prendre une journée de repos demain. sinon un seul véritable endroit mérite d'etre souligné,le passage sur un viaduque de 54kms sur le delta du parana entre rosario et victoria une merveille de la nature.de l'eau,des iles,des iles de l'eau.

allons préparé notre deuxième périple pour les chutes d'iguazu,les missions jésuites puis pantanal le brésil rio et santos puis les cotes d'uruguay pour un retour sur montévidéo pour la france vers le mois de juin

la suite sur uruguay

 

Le 7 et 8 avril

Le 7 Départ des termes pour retrouver ce soir encore des termes ceux d’arapey.ces termes furent mise à jour lors d’une recherche de pétrole en 1945, et sont très réputées pour leurs vertus curatives, et permettent entre autre de cicatriser les plaies, et traiter les rhumatismes ; c’est un immense parc avec hôtels, piscines, restaurants etc….encore un merveilleux moment de repos et de calme.

Le 8 la journée commence pas la préparation du barbecue géant (voir photos) un asado pour faire cuire de la vaca et des pommes de terre. Un vrai régal, puis sieste et baignade .demain nous reprenons la route direction argentine pour remonter sur les missions jésuites et les chutes d’guazu

Nous avons réservé notre billet d’avion pour le retour en France ce sera le 4 juin 2015 pour un retour le 30mars 2016.

Voir photos 3 et film 2

Le 9 et 10 avril

Nous remontons toujours vers le nord, avec la chaleur 32°, une route à peu près bonne, des camions, des plaines à perte de vue et des vaches en quantité phénoménale. Quand on pense au co2 ??? Quelle quantité doivent-elles lâcher ???? Puis une petite route qui rejoint le rio Uruguay, impeccable, encore un endroit magique au bord de l’eau .un gaucho se promène à cheval et me propose des lombris pour la pêche, incroyable, des vers de terre gros comme mon petit doigt et au moins 15cms.non merci je ne pêche pas aujourd’hui.

Le 10 idem route pour San Ignacio mini, ou les plus vieilles missions jésuites sont renommées et reconnues par le patrimoine mondial de l’Unesco. Ce village construit en 1696 par les jésuites pour évangéliser les indiens comptait 4500 habitants. C’est ici que furent imprimés les premiers livres sur le territoire argentin. Demain nous irons visiter ces missions. Ah ! Une réflexion ici plus on va au nord plus il fait chaud, explication nous avons la cabessa l’envers !!!

Le 11 visite des missions, moment magique, dire que ces ruines remontent à 1595 ,là vivaient 4500 personnes ,dans un cadre super avec la foret en toile de fond, ;puis ces pierres de couleur grès ocre et les proportions incroyables de ces missions surtout celle de la cathédrale de plus de 60m aux murs épais de plus de 2ms.la façade est sculptée par les artisans indiens guaranis .et dire qu’aujourd’hui leurs descendants vivent dans la pauvreté ??? C’était pourtant leur terre ??? À méditer !!!

Demain direction Paraguay et une autre mission Trinidad

 voir photos 13

suite paraguay