chili

 

 

 Plan Chili : cliquez sur la carte Chili pour l'agrandir

8 et 9 février

Départ du camp de base toujours au bord de l’eau et toujours avec l’équipe mais plus pour longtemps car nous allons attaquer 226 kms de piste pour rejoindre Puntas arénas en terre chilienne. Bisous du départ et babalouch prend la direction de rio grande ou nous allons faire le plein e gasoil d’eau et de nourriture pas trop car ans 150kms nous passerons la frontière chilienne avec ses problèmes de contrôles sanitaires. Casse-croute en route ,et le chili se présente, la frontière se passera très facilement puis surprise la route s’arrête dans l’eau ,un gue à franchir, pas de problème pour babalouch il a l’habitude, le ripio est très bon et nous arrivons au lago Blanco, connu surtout pour sa pêche à la truite (on verra demain !!) une petite pluie apparait et deux arcs en ciel superbes !!!Il est déjà 21heures il est temps de fermer les yeux, mais avant nous admirons un coucher de soleil merveilleux sur le lago blanco (voir photos)

Une nuit une fois de plus super au calme et en pleine nature, ce n’est pas croyable depuis notre départ de Montevideo nous n’avons pratiqué que 5 campings, le pied. Ce matin c’est décidé je pars à la pêche, un peu frisquet il ne fait que 7° avec un vent glacial, kiki me traite e fou. Mais les truites n’attendent pas et tenez-vous bien, au bout de 1 heure, je l’ai, une superbe truite e 53 cm, incroyable je suis très heureux de la  ramené  dans babalouch.kiki n’en revient pas, elle hurle !!!Elle est encore vivante !!!!

Voir les photos. La truite est au congélateur, et après le casse-croute, nous repartons pour 85 kms  de ripio. Extra nous roulons presque à 60kms heure, c’est très bon, un paysage décoiffant, avec parfois de la pampa avec es guanacos, des lacs avec des canards sauvages et des flamands roses, et voilà que devant nous la route est coupée par au moins 2000 à 3000 moutons avec 3 gaochos .c’est superbe !!!!Voir les photos. Nous arrivons sur Cameron au bord de la Bahia inutile ou nous allons passer la nuit derrière la mairie.

10 et 11 février

Le 10 journée de 137 kms de ripio très bon à presque 60km heure, pour arriver à porvenir ou nous avons embarqués sur un  superbe férie pour 3 heures de traversée jusqu’à punta arenas . Ouf un peu d‘achat car le frigo était vide. un temps un peu froid 8° avec un vent de folie. Nous avons trouvé quand même un petit bivouac dans un parc caché à l’abri

VOIR PHOTOS

12 et 13 février

 

Le 12 Départ pour puerto natales, encore 80kms de ripio, mais plutôt agréable, en cours de route en longeant un fjord, nous apercevons cygnes, flamans roses, et brojo au cou et bec jaunes. Puis perto natales se présente, une ville au fond d’une vallée et au loin pleins de glaciers immenses, fantastique paysage, ou nous retrouvons une fois de plus l’équipe de lyonnais et parisiens. Recherche d’un bivouac que nous trouvons au bord du lago sofia.

Le 13 visite de puerto natales, sous un soleil éclatant et une température très agréable de 18°, mais ressentie à 24 pour nous car ici il faut faire très attention aux UV, le trou de la couche d’ozone est très important au pôle sud. Un peu de ravitaillement et surtout réservation sur un bateau pour aller très prêt voir les deux glaciers géants le Balmaceda et le Serrano. La visite durera la journée départ à 7h30 retour à 19h avec au retour un arrêt à l’estancia pour manger un assado.au retour le bivouac était envahi par les chiliens venus se baigner dans une eau à 16°.incroyable ils restent des heures dedans, avec pierre nous avons souhaité faire comme eux, pierre plus courageux s’est mis en maillot de bain mais dès les genoux dans l’eau, c’est de la glace, une photo pour le spectacle et le tour est joué ; voir photos

14 et 15 février

Le 14 le réveil sonne à 6 heures, quel horreur !!!, mais le bateau n’attend pas départ à 7h30, 140 personnes montent à bord, temps un peu brumeux mais pas de vent. Il nous faudra 3 heures de navigation pour atteindre ses majestés des glaciers de Balmaceda et Serrano .durant le voyage, nous apercevons des colonies de cormorands, des cascades, et des arcs en ciel superbes. Puis nous arrivons aux glaciers, vraiment fabuleux, pour atteindre le Serrano, nous débarquons sur un petit ponton et une petite ballade d’une heure à travers un foret luxuriante, et c’est le plus beau !!!!

Nous étions tous émerveillés d’admirer cette splendeur, que la nature est belle !!!!Retour au bateau il est 15heures et nous n’avons toujours pas mangé. Mais voilà, une surprise, l’apéro servit à bord (whisky avec glaçon des glaciers) et direction l’estancia estendes pour un assado royal.mouton, poulet, bœuf à volonté arrosé d’un très bon petit vin chilien. Un véritable repas gargantuesque .quelques photos à la sortie et retour à notre bivouac préféré ou tout ce petit monde bien fatigué c’est couché à 21h après une journée vraiment extra !!! bonne fête les valentins et valentines

voir photos 12

16 et 17 février

Une nuit d’enfer vents à 80kms, des rafales de pluie glacée, la nuit fut courte et agitée, une nuit vraiment patagonienne. Le réveil difficile car nous nous sommes levés vers 8h30, réveillés par les camions et camping-cars qui partaient. Enfin babalouch c’est dirigé vers le lago pehoé ,60kms de ripio mais vraiment dans un décors fabuleux ,les torres ,aiguilles magnifiques,glaciers,et surtout des lacs à n’en plus finir d’un vert bleu éblouissante soir nous dormons vers l’auberge du lago un petit camping gratuit avec des abris pour diner. Voir photos 13

Le 17 nous avons fait 285kms pour rejoindre el calafate ou nous allons passer 2 jours de nettoyage et repos au camping municipal

Le 18 et 19 février

Pas un grand souvenir de el calafate une ville que touristique, chère et pas de wifi, pas de gaz, une station d’essence ou 1km de queue, et très bruyante .bon !!!Départ vers 8h30, arrêt pour récupérer le linge à la lavandéria, et rebelote 45 kms de ripio pour rejoindre le perito Moreno.

Pas de chance trop pressé d’arriver au perito, nous nous sommes promenés dans le parc jusqu’à la fin de la route eh bien sur vaches, et chevaux  nous ont fait coucou !!!Demi-tour, résultat 67 kms de ripio pour rien. Mais bref 2 heures plus tard, c’était le spectacle, fabuleux, merveilleux, incroyable, enfin pas un mot pour décrire le perito moreno.rien ‘est plus beau, c’est le miracle de la nature, 35kms de long, 5kms de large plus de 30m de hauteur.il craque toutes les minutes, nos yeux sont vraiment plein de joie de voir cela. Jamais le n’oublierai et souhaite vraiment à tout le monde de voir ce miracle de la nature

Le 20 et 21 février

Après le périto moreno ,nous nous dirigeons vers el chalten ou un autre petit prince nous attend. En effet c’est comme cela qu’est surnommé saint Exupéry puisque la principale aiguille à côté du fitz roy porte son nom. Le fitz roy cela fait rêver pas mal de vrai montagnard (JP) 3441m à gravir sur une paroi d’enfer, les indiens l’appelait chalten (volcan) ainsi que le cerro torre .ces deux monts de granit restent un défi pour les alpinistes. Ici il faut presque deux semaines pour faire le tour des 17 glaciers. Petit village très beau de 5000 habitants où il fait vraiment bon vivre ; nous allons certainement rester 3 jours.

Le 22 et 23 février

Le 22 nous avons battu le record réveil à 9 heures du jamais vu !!! Un petit tour en ville de chalten achat de cerises eh oui !!!Puis retour pour le casse-croute. Apres midi petite balade en dessous du fitz roy pour essayer de voir des condors pas de chance leurs nids étaient vides .nous commençons à préparer pour demain la route pour chile Chico ou nous repasserons au chili pour attaquer la carnètera australe .beaucoup de piste nous attend ; puis bateau pour traverser le lago Buenos-Aires

Entre temps nous allons admirer tenez-vous bien 420 kms de pampa désertique sur la fameuse route 40 qui traverse du sud au nord l’Amérique du sud .elle devient peu à peu très praticable et le ripio disparait, nos seuls amis sont quelques guanacos, nandoux, et lapins qui ne nous regardent même pas !! Et bien sur quelques estancias ou nous dormons par exemple ce soir à lé estancia las sibéria( les photos passent mal ici !!!) perdu dans la pampa pendant 600kms

Le 24 et 25 février

Ha !le 24 pas près de l’oublié, 456kms dont 80 de ripio sur une route désertique. Quelle vue !!!Une terre hostile ou seuls nos copains nandous guanacos, condors, lapins, tatous sont nos invités. Mais quelle image de couleurs, perspectives, une route sur des kilomètres de lignes droites interminables. Quelques lacs à l’horizon. Une dizaine de véhicules croisés pas plus !!!!Non !!! C’est la fabuleuse route 40 pas de regrets vraiment ha !non ! Arrivés vers 19heures à perito Moreno (la ville pas le glacier !!) JOURNEE  EXTRA  voir photos 15

Le 25 journée calme en kms mais surtout passage de frontière avec le chili à chile Chico. A peu près correcte sauf que ce douanier a fait un peu de zèle et nous a confisqué le fromage. Quelle connerie, le même fromage à la frontière précédente est passé. Bref surtout ne rien dire !!! Nous sommes à chile Chico ou malheureusement coincé 2 jours car plus de places sur le bateau, ce sera pour vendredi donc 2 jours de promenade et lavage de babalouch il en a besoin  VOIR AUSSI FILM 1 ET FILM 2

Le 26 ,27 et 28 février

Le 26 février, avons passé la journée à chile chico, à faire du ravitaillement, nettoyage, internet.

Puis nous avons acheté les billets de bateau pour traverser le lac Buenos aires

Le 27, levés de bonne heure pour l’embarquement à 8h30, nous avons rencontré Cyrille un jeune français qui est tombé amoureux du chili et surtout d’une chilienne, il y travaille pour une société française dans le tourisme et la biologie. Né à Grenoble donc bien sur la montagne il connait. Nous les avons pris dans babalouch sur quelques kms. Puis 125kms de ripio pour rejoindre puerto tranquilo, petit port très calme, ou nous avons réservé une journée exceptionnelle pour voir la fameuse laguna st Raphael et son  glacier.

Le 28 réveil à 6h30 car nous avons rendez-vous à 9 heures sur un parking à 75 kms de puerto tranquilo et évidemment sur du ripio.faisons connaissances de 2 français et d’une française encore vivant et travaillant au chili. Petit bateau prévu pour une dizaine de personnes .départ en direction de la laguna st raphael.au terme d’une longue navigation de deux heures sur le fjord estero elrfantes,on s’approche du glacier long de 15 kms en se frayant un passage dans la soupe de glace ,entre les icebergs aux couleurs bleutée féeriques. D’énormes morceaux de glace se détachent régulièrement dans un fracas phénoménale .déclarée réserve mondiale de la biosphere.retour vers 17 heures ou nous allons rester dormir au bord du fjord pour la nuit, un peu fatigué mais une fois de plus quelle journée du vrai bonheur. Voir photo  chili 1

 

 

Le 1er et 2 mars

Les 1 et 2 journées de repos internet et direction puerto aysen pour arriver à un bivouac super au bord du rio Simpson ou demain je vais essayer de pécher  une truite ou un saumon

Le 3 et 4 mars

Le 3 mars, Apres une nuit très tranquille au bord du rio, journée de pêche, le temps s’y prête un peu de pluies et de nuages bas. Sur le soir seulement une prise et quelle prise, la canne était pliée de moitié, le fil tendu au maximum, un collègue allemand à côté de moi a tout lâché pour venir à mon aide, âpres 2 ,3 minutes devinez ??? Crac la tresse cassa net, je ne saurai jamais si cela était une grosse truite ou un gros saumon, la seule chose que je sais c’est que les kilos étaient là !!!Dommage ce sera pour un autre jour !!!

voir photos chili 2

le 4 et 5 mars

le 4 journée peche et oui encore au gros et au petit et bien ce sont les petits qui ont donné !! pour les prendre il a fallu chercher des lombris (verre de terre) ici les chiliens n'ont pas de cannes ils pechent tenez vous bien avec du fil entouré autour d'une boite de conserve ou d'une bouteille en plastique et un amecon incroyable de les voir lancer c'est thierry la fronde!! ta ta ta ta ta ta ta ta !!!!! 

tres bonne peche 16 petits saumons d'une vingtaine de centimetres merveilleux pour le casse croute de demain . 

le 5 mars départ pour le junta et chaiten 285 kms de ripio dans le parc de queulat.extraordinaire un ripio tres bon (à part quelques traversées de travaux,la route est encore en construction,mais quel spectacle une foret luxuriante des lacs des glaciers des fjords,ou nous avons pu apercevoir des dauphins.vraiment cette route de la carretara australe est superbe.arrivés à puhuiapi vers midi nous avons dégusté nos petits saumons ,le mot dégusté n'est pas trop fort ,un régal !!! puis nous avons repris le chemin,mais surprise la route est coupée j'usqu'à 17 heures ce qui nous permet un peu d'internet!!!

voir photos chili 3 dommage temps brumeux !!!

Le  6  et 7mars

Le 6 départ de puerto cysnes pour la junta, au début tout était beau la route, le temps, puis tout ce gâta enfin presque, surtout le temps, un temps de cochon, non un temps de carretara australe car ici soyez prévenu, il y tombe entre 3,5m à 4m par an. C’est sous l’aire Pinochet que le projet fut lancé. On trouve d’ailleurs (la junta par exemple) des affiches au non de général Augusto pinochet.la route prolonge en fait la transaméricaine qui part de l’Alaska et se fini à O’higgins à la frontière argentine. Quelle route un vrai régal pour les yeux, ça grimpe ça tourne, des travaux, des traversées de torrents, babalouch avait souvent les roues dans l’eau. On devinait à travers les nuages et quelques passages de rayons de soleil les montagnes et glaciers. Arrivée à midi à puyuhuapi et tout se dégrade des trombes d’eau et pour finir la route coupée jusqu’à 17h  bon un petit rami pour détendre l’atmosphère .et vers 17 heures départ toujours sous l’eau, nous attaquons la deuxième parti pour enfin découvrir  la junta ou nous passerons la nuit

Le 7 toujours sous des trombes d’eau (toute la nuit !!!) nous décidons quand même de partir. Kiki n’était pas très rassurée.la route là aussi passe à travers des forets superbes, dommage nous ne pouvons pas lever les yeux car trop de nuages, mais le paysage sauvage vaut le coup. Vers 12h nous arrivons à puerto gardénas pour casse-croute, et alors surprise, en 5 minutes tout se découvre, nous étions au bord du lago yelcho, et quelle bonheur des glaciers énormes tout autour de nous. C’était merveilleux !!! Babalouch reprend sa route pour chaiten, ville qui résonne dans toutes les têtes des chiliens car le site a connu l’une des plus graves éruptions volcaniques en 2008.plus de 5000 personnes seront évacuées et de 4600 habitants, la ville n’en compte aujourd’hui 900.la vie reprend peu à peu malgré des traces encore marquantes (maisons abandonnées ou détruites) et comme d’habitude nous avons trouvé à 10 kms au nord un petit coin de paradis au bord du golfo de Corcovado. Vers le volcan chaiten même pas peur !!! photos chili 4

Le 8 et 9 mars

Le 8 tournée des popotes, et surtout prendre les billets pour le bateau pour quellon (ile de Chiloé) changement de programme le bateau ne part plus lundi mais mardi eh bien un jour de visite supplémentaire dans le coin.l’apres midi avec un temps superbe et 18° nous décidons de nous rendre aux termes d’amarillo. Et quel endroit au milieu de la vallée au pied du volcan une piscine avec de l’eau à 40°.que c’est chaud, nous y rentrons difficilement .mais un bonheur sous le soleil d’être dans ces eaux. Une dizaine de chiliens sont présents. Apres une demi-heure kiki ne se sent pas très bien ,la tête tourne un peu ,mais 10 minutes plus tard elle y retourne ,à rien comprendre !!!.tout autour de la piscine se trouvent des genres de citernes bétonnées ou l’eau arrive de la terre, bien sûr en faisant des bulles ,mais en dégageant une odeur de soufre impréssionante.retour dans notre petit coin de paradis pour toujours admirer les toninas (petits dauphins noirs et gris)jouer dans l’eau

Le 9 un petit tour à chaiten pour acheter un peu de viande, nous trouvons une canicéria, ou encore une fois 4 steaks dans le filet (lomo) pour même pas 5€ ; quel délice ceux qui sont vraiment carnivores peuvent venir en Amérique du sud, ils trouveront leur bonheur !!!puis direction le bout de la carretera australe à caleta gonzalo,58 kms de ripio,mais une fois de plus quel spectacle à travers cette foret en partie ravagée par l’éruption de volcan, incroyable des milliers de km2 brulés par les retombées et les coulées ,le paysage est vraiment lunaire (voir photos) en effet 2 volcans sont en activité dans le secteur ,le chaiten et le michinmahuida qui culminent à plus de 2000m.retour vers 17 heures après une journée bien remplie et préparation de babalouch pour le bateau demain

voir photo 5

Le 10 et 11 mars

Le 10 Départ de bonne heure car nous avons rdv au port à 8 heures pour embarquer pour quellon.traversée très tranquille d’environ 5 heures. Sur le bateau nous avons fait connaissance de deux français de paris, lui étant d’origine chilienne elle bretonne. Très sympas  la traversée a été moins longue en papotant !! Arrivée à quellon, toujours le même refrain le plein de vivres et de gasoil, puis recherche d’un petit coin pour la nuit, et en passant pas loin du port je découvre une petite usine de pèche avec un gros crabe en affiche .curieux je vais me renseigner et tenez-vous bien je reviens avec 4 gros crabes, kiki hurle bien sûr, et en plus gratuits !!! impensable ,ils n’ont pas été vivants longtemps dans babalouch !!! une heure plus tard ils étaient dans l’assiette quel délice !!!

Le 11 un petit peu de route pour prendre la direction de cucoa petit port de pêche, ou nous nous sommes installé pour une fois dans un camping dans le parc de Chiloé ; l’après-midi petite randonnée dans le parc, pas beaucoup 2 kms dans une véritable forêt vierge ; magnifique parcours  d’arbres de différentes espèces comme les cyprès les myrtacées et les olivillo .il reste aussi dans le secteur une communauté de huiliches, indiens qui maintiennent en vie les traditions ancestrales. Superbe ballade. Voir photos 6

Le 12 et 13 mars

Direction dalcahue joli village côtier son nom vient des dalcas qui étaient les voiles des bateaux que construisaient les indiens, et ici une des plus vieilles églises en bois d’alerce se visite, mais pas de chance elle est en travaux.bivouac pas super sur une petite place derrière un petit marché. Bref pour la nuit ça passera !!!

Le lendemain direction Castro, la capitale de l’ile, ville charmante de 55000 habitants avec comme particularité, des maisons montées sur pilotis(les palafitos) et une superbe cathédrale de couleur jaune et bleue, mais à l’intérieur que du bois, c’est vraiment magnifique ; le midi casse-croute au resto avec moules, huitres, et saumons grillées servis avec des patates cuites à la vapeur, de couleur mauve, étonnant mais délicieuses !!! puis nous avons pris la direction de tenaun un petit port de pêche avec encore une église inscrite au patrimoine de l’Unesco(elles sont au nombres de 19 dans l’ile de chiloé

Le 14 et 15 mars

Une nuit de rêve ,d’un calme absolu .départ pour chacao port d’embarquement pour quitter avec grand regret l’ile de Chiloé .mais avant visite d’une des  plus vieille église de l’ile qui se trouve juste derrière nous, mais il faut déjà trouver les personnes qui détiennent les clefs. Eglise très belle, très vieille, 1782 elle n’est pas toute jeune. Puis route, en chemin nous rencontrons un couple de chiliens avec une charrette attelée à des bœufs, image étonnante de nos jours pour nous. Puis un lama, des cochons, enfin toute la ferme. Embarquement vers 15h pour une traversée très courte de 20minutes, des phoques et une colonie de dauphins nous suivent. Nous arrivons enfin à pargua, ou nous étudions la possibilité d’un bivouac, c’est décidé nous allons sur l’ile de calbuco.petite ile surtout de pécheurs, ou nous trouvons à côté de l’office de tourisme, sur une petite colline un bon coin pour la nuit

Le 15 route vers Osorno, changement total, nous retrouvons de l’autoroute et des grandes villes. Direction les termes de puyehue, aguas calientes au bord d’une rivière, dans un parc ou une forêt dense de nothofagus (hêtre) et de lauriers .c’est dans cet écrin luxuriant que se trouvent les eaux chaudes. Un bassin en plein air avec de l’eau thermale à 40° côtoie la rivière chanlefu.on peut faire trempette aussi dans des pozos, petits bassins chauds  naturels au bord de la rivière, c’est vraiment surprenant. Ce soir camping obligatoire, car ici pas de bivouac autorisés mais beau camping avec tout le confort, un peu cher quand même 25€.

voir photos 7 avec musique chilote 

 

Le 16 et 17 mars

Journée repos et baignade dans les pozos le long de la rivière. Vraiment un très bon moment à voir sur les photos 8 et film si internet fonctionne bien. Dans ces trous d’eau l’eau est presque à 40° et très sulfureuse, ce qui est sensationnel c’est de trouver la rivière à quelques mètres et très froide. Puis nous avons refait un petit tour dans le foret, en admirant ce formidable endroit où nous avons rencontré pas mal de faune dont des martins pescadors et pleins de colibris. Ce soir malheureusement il pleut, mais nous avons fait connaissance d’une franco canadienne en vélo vraiment courageuse, c’est formidable de trouver des gens comme cela.

voir photos 8 et film 3 !!!

la suite sur argentine !!!

 

 

Le 21 et 22 mars

 

 

 

Le 22 nous avons pris la direction de puerto saavedra au bord du Pacific, arrivé vers 17 heures, un peu trop tôt pour bivouaquer, l’idée nous vint de faire le tour du lac budi,le seul lac salé d’Amérique du sud, quelle idée ,le résultat 90kms de ripio,babalouch plein de poussière, un enlisement pour un demi-tour, bref plus de peur que de mal ,tout cela pour un lac ,ou quand même nous avons pu admirer des milliers d’oiseaux ,l’endroit en possède plus de 300 espèces dont les cygnes à cols noirs. Arrivée vers 20h30, une grosse fatigue, nous avons pu trouver un bon petit bivouac vers le marché de poissons, au bord de la lagune

 

Le 23 et 24 mars

 

Tellement bien dans ce petit port que nous décidons de passer une journée de plus et profiter de faire un peu de rangement et nettoyage. Le soir au marché de poisson, je vois 4 beaux saumons sauvages sur l’étalage, je demande si je peux en avoir un morceau, la vendeuse me signale que les 4 sont réservés pour le restaurant en face. A force de parlementer voir pleurer, elle m’en coupe une part dans le plus gros environ 700grs, je lui demandé combien je lui dois, tenez-vous bien, gratuit me dit elle.je lui ai quand même donné 2000pesos (environ 3euros) !!! Quelle bonne affaire !!!

 

Le 24 direction les termes de tolhuaca vers curacotin, encore un lieu magique où nous avons pendant une heure à 1300m en pleine forêt dans le parc du même nom, une petite trempette dans deux piscines jumelées une à 40 l’autre à 18.kiki n’était toutefois pas tranquille car de l’autre côté de la vallée, un Fuego s’est déclaré et ce fut pendant 2 heures un ballet d’hélicos. Quand même nous y avons dormi.

 

Le 25 et 26 mars

 

Le 25 journée route, presque 400kms sous un soleil de plomb jusqu’à 32°, jusqu’à chillan ou nous avons bifurqué pour cobquecura. Sans aucun regret car en arrivant sur ce petit village de pêche, une surprise nous attendait. Une plage énorme avec des vagues de 2m un bruit fracassant et plus loin à 200

 

Mètres de la plage un ilot de rocher avec au moins 200 lions de mer qui hurlent !!! C’est fabuleux nous restons émerveillés devant cette nature incroyable. Bon le bruit des vagues plus les lions qui hurlent trop de bruit pour dormir, nous repartons à l’intérieur du village et un petit parking dans une cour privée, c’est un prof de cours de  surf.je lui demande si on peut passer la nuit, pas de problème et une fois de plus gratuit.je lui ai donné quand même 2000pesos, elle m’a remercié et fait la bise.

 

Le 26 départ vers 10h hum !!! Bonne nuit !!! Direction constitution avec une route superbe longeant le Pacific. Bon quelques travaux sur 10kms, et nous arrivons à notre point de chute. Installation au bord de l’océan au port, cul de sac impeccable, après avoir admire une colonie de pélicans sur les rochers. voir chili 10 et film 4

Le 27 et 28 mars

Deux journées essentiellement de route pour monter su Valparaiso et isla negra

Avons dormi dans un petit village perdu dans la plaine ou la nuit fut animée par un ballet d’aboiement de chiens, il faut dire que les chiliens ont pour ainsi dire tous un chien voir deux ou trois

Le 29 30 31

Le 29  direction Santiago puis Valparaiso et enfin isla negra ou nous sommes installés au bord de l’océan à600ms de la maison de Pablo Neruda. Cette maison est mon bateau encrée sur terre disait-il, juchée sur une colline coiffée d’un bouquet de pins .il disait aussi, je ne suis un navigateur en paroles et préfère les pieds sur terre .il fut réellement enterré ici qu’en 1992 .il avait demandé : mes compagnons, enterrez moi sur l’ile noire, face à la mer que je connais, face aux après surfaces de pierre et de vagues que mes yeux perdus ne reverront jamais. Visite de la maison de Pablo Neruda. Superbe décors qui rappelle à chaque instant la mer les bateaux et le train. C’est à l’image de ce grand poète. En descendant sur la plage, Pablo Neruda est enterré avec sa troisième femme au bord de l’océan. Un véritable moment de bonheur. Nous avons ensuite pris la direction de laguna verde à 10kms de valparaiso pour faire une après-midi playa sous un beau soleil

Le 30 direction Valparaiso que nous avons visité toute la journée. Là aussi un très bon moment, kiki a vraiment apprécié cette ville surprenante, accueillante, avec ses 45 colines.nous avons pris deux ascencors bringuebalants, le reine victoria et la conception, pour admirer Valparaiso. Un bon petit resto ensuite et nous sommes partis voir la deuxième maison de Pablo Neruda, pas de chance, fermée le lunes. Puis direction concon où nous avons trouvé un peu plus loin à quintero un excellent petit bivouac en haut d’une falaise magnifique au fond d’une impasse. Adieu chili, à l’année prochaine vivement  c’est un pays extraordinaire .demain retour sur l’argentine

Le 31 passage de la frontière argentine. Mais pour monter à 3250ms une route surprenante avec 28 virages en épingles .la frontière elle aussi est surprenante en effet pas de frontière chilienne on passe un contrôle argentin qui vous donne un morceau de papier puis c’est bonjour l’argentine et 20kms plus loin frontière avec tenez-vous bien un petit bureau chilien qui vous tamponne vos passeports. C’est alors qu’une rencontre surprenante va changer notre programme !! Une dizaine de français devant nous !! Nous faisons connaissance !!!Ce sont tous des musiciens !!!Alors kiki leurs demande de quel groupe ils font partis !!Ce sont les musiciens de zaze qui chante ce soir à mendoza !!L’un d’eux nous propose alors une invitation en vip. Pas de refus bien sûr mais il faut faire encore 212kms pour arriver à mendoza.babalouch met le turbo !!!Une descente vers Mendoza fantastique avec des couleurs extraordinaires pour des montagnes !! Une véritable peinture sur toile. Arrivée vers 18h à Mendoza 

Un casse-croute s’impose car nous avons fait diète à midi !!!Et vers 20heures nous avons pris un taxi, direction l’auditorium .3000 personnes environ font déjà la queue !!Une jeune argentine a même fait 1200kms depuis Buenos-Aires en bus  pour voir le spectacle .c’est alors que nous avons assisté au spectacle !!Un merveilleux moment d’enfer avec des argentins déchainés hurlant et frappant sans arrêt dans leurs mains.et à la fin du spectacle, nous sommes allés dans une salle ou tous les musiciens et zaze en personne se trouvaient. Kiki a papoté un bon moment avec zaze, elle est vraiment très sympa, fille très simple, pas show bise du tout. Rentrée vers 1heure du matin quelle journée !!!

Voir photos 11.

La suite sur argentine