bresil.jpg

 

Carte touristiqueBrésil

 

Le 15 visite des chutes d’Iguaçu (en langue guarani qui veut dire grande eau) coté brésil

Tout d’abord vous entrez dans le grand parc (ou plutôt foret tropical) puis vous prenez un bus qui vous emmène 14 kms plus loin pour voir les chutes ; le spectacle est vraiment grandiose ,3kms sur des passerelles pour admirer plus de 200 chutes qui versent tenez-vous bien 6000000 de litres d’eau à la seconde. Aucun endroit au monde pas même les chutes du Niagara (que nous avons vues !!)N’impressionne  autant par sa puissance. Ce fut vraiment un moment de grand bonheur d’admirer cette merveille de la nature. Dans cette région on parle le portugnol, mélange de portuguais, d’espagnol, un peu d’anglais et de guarani.

voir photos 1

 

Le 16 avril 2015

Départ pour retour en argentine question de voir les chutes d’une autre façon. Et là nous n’avons pas été déçus, c’est encore plus impressionnant que du côté brésilien, après une petite balade en train de 30 minutes, nous arrivons dans une station de gare, pour un parcours de 2kms sur une passerelle au-dessus du fleuve ou nous pouvons apercevoir une flore et faune superbe. Une chaleur humide et tropicale pour enfin arrivé à la gorge du diable, mais cette fois ci au dessus.et là le spectacle est présent, dans un vacarme et dans des embruns époustouflants. Nous aurions pu rester des heures devant cette beauté, mais la chaleur et le public nous y empêchent .retour sur puerto Iguaçu, ou après pas males de recherches, nous avons trouvé un petit coin pour se poser. Pas terrible, mais pour une fois !!! 

voir photos bresil 2

LE 17 et 18 avril

Journées route en direction de campo grande qui est l’entrée du pantanal.donc pas grand-chose à raconter si ce n’est que ce matin nous avons reçu des nouvelles de nos amis allemands qui malheureusement se sont trouvés dans les orages terribles du désert d’Atacama 3 jours dans la boue, tirés par des mineurs et 3 jours de réparation des 4x4.aujourd’hui bivouac derrière une station-service ou surprises des copains wistitis nous rendent visite.

Voir photos 3

Le 19 et 20 avril

Le 19 Le matin  réveil surprise kiki me dit il est 7 heures parfait déjeuner puis préparation pour le départ et là il n’est que 7h40 .eh oui le brésil vient de changer d’heure .nos amis les singes sont toujours la, une petite partie avec eux, ils adorent les petits gateaux, je leur tends la main avec un biscuit, et ils viennent manger !!C’est super un instant vraiment de vie magique !!! Puis la route 456 kms pour rejoindre campo grande ou nous arrivons vers 16 heures, encore derrière une station-service avec un grand parc eau et wifi c’est parfait. Kiki en profite pour faire un peu de lessive et moi internet !! La journée fut très chaude avec encore 31°

 voir photos 4 et film 3 chutes d'iguacu coté brésil avec du retard

Le 19 et 20 avril

Journées route sous un soleil de plomb avec des arrêts toujours derrière les stations-service !!! Le 20 direction la fazenda San Francisco ou nous arrivons vers 16 heures .endroit merveilleux, nous prenons réservation pour une journée complète de safari photos à travers le pantanal.le soir nous dinons au resto puis direction safari nocturne. La nuit tout est different, un guide, munit d’un puissant projecteur cherche et éblouit les animaux.caimans, tamanoirs, (fourmiliers qui mangent 30000 fourmis par jour) daims, cerfs, chouettes, un véritable régal pour les yeux.

Le21 et 22 avril

Ah ! Le 21 il restera à jamais dans nos souvenirs. Ce fut merveilleux, le matin petit tour en camion pour une visite de deux heures, idem de la nuit avec en plus des milliers d’oiseaux, des jabirus, grosses cigognes noires et blanches, toucans, etc ….puis retour pour le casse-croute à midi, avec de la viande grillée délicieuse, un vrai festin gargantuesque. Repos dans un hamac au bord de la piscine, puis départ en bateau pour un petit tour sur le rio Miranda. Caïmans sur caimans, oiseaux, macaques, et surtout partie de pêche aux piranhas (petits !!!)En moins de 10minutes 5 prises, Roberta notre guide stop la partie pour donner à manger aux cigognes qu’elle appelle par un cri particulier puis aux caimans.un spectacle de toute beauté !!!Retour à la fazenda pour un repos bien mérité et une nuit de rêve après toutes ces merveilles de la nature !!!!

voir photos 5

le 23 avril

direction paraty 1525kms (quand meme !!) pour prendre une petite semaine de repos au bord de l'atlantic

avec un peu de retard voir film 4 (internet ne fonctionne pas toujours bien !!!)

Le 24,25,26 avril

La route fut longue pour atteindre paraty à 204kms de rio de Janeiro

Nous y sommes, après un périple à travers surtout des hectares voir des centaines d’hectares de cannes à sucre .impressionnant ce pays n’est que démesures, des camions de 30m de long, qui roulent comme des fous. Le pire est arrivé à Sao Paolo ,11 millions d’habitants ,40kms de longueur, une traversée de nuit après avoir descendu jusqu'à Santos ou nous n’a pas trouvé la route du littoral ? Je crois qu’une frousse comme cela jamais je ne l’avais connu !!! Des cinglés qui vous doublent à droite, des klaxons, des vélos et motos sans lumières, enfin l’enfer !!! C’est vers 20h30 que nous avons trouvé un petit bivouac derrière une station-service .une croute et dodo !! Puis le lendemain direction paraty, une surprise nous attendait encore. Une route sinueuse à travers une montagne vraiment tropicale, puis la route indiquait interdit aux camions et bus. Nous avons compris pourquoi !!! Incroyable descente, jamais je n’ai vu une route avec une pente pareille !! En première, des virages à tête d’épingle  à manœuvre deux fois,babalouch a chauffé, le voyant des freins s’est allumé, arrêt obligatoire. Une vue sur l’Atlantic superbe. Apres 12 kms et plusieurs arrets, enfin le plat et l’arrivée à paraty ou babalouch s’est posé au bord de l’océan pour un repos de 6 jours bien mérité

voir photos 6

Du 27 au 1er mai 2015

Farniente, repos, nettoyage de babalouch (impensable la poussière accumulée dans les placards et coffres) un petit resto de temps en temps, et baignade le pied  !!!

Promenade sur les pavés du Portugal à paraty.eh oui les pavés proviennent du ballast des navires qui permettait de les lester lorsqu’ils faisaient route à vide vers le nouveau monde.au retour c’est l’or qui prenait leur place au fond des cales.

 voir photos 7

C’est une jolie petite ville coloniale et un haut lieu touristique brésilien.

Voir photos 8 et film 5

Du 2 au 4 mai

Le 2 départ de paraty pour rio de Janeiro par la cote et vraiment aucun regret, une magnifique route avec des plages somptueuses et des criques à bénir le ciel !!!S’il avait un paradis, il ne serait pas loin. Puis arrivée sur rio et la pas le même probleme,nous avions un point GPS donné par un amis, mais comme c’était le grand weekend de mai ,impossible de trouver une place ,après 2 heures d’attente, nous décidons de partir ,de nuit chercher un coin pas facile et c’est derrière une petite station en plein centre-ville que nous avons réussi à passer la nuit .pas un gros sommeil, car ils ont fait la fête jusqu’à 3 heures du matin.

Le 3 départ 6 heures du matin pour Copacabana, c’est tout bon ,la circulation est fluide, mais il a fallu quand même tourne en rond pour pouvoir longer la plage, tous les accès étaient fermés, c’est la fete,heureusement nous trouvons une entrée, et une place le long de la plage, ouf !!!Puis c’est le grand bonheur, presque seuls sur la plage, trempette et super promenade. Pas beaucoup de brésiliennes, mais un calme extra. Puis direction le pain de sucre (Pao de acugar)ou nous avons pris les deux téléphériques qui nous mènent au sommet.et là superbe vue sur rio, la première vue qui nous surprend c’est les montagnes, en fait rio est construit tout autour de celles-ci, bien sur les favelas au dessus.la piste d’atterrissage des avions dans l’eau ,c’est vraiment impressionnant de les voir décoller et attérir.de là, vue bien sûr sur la plage de Copacabana ;Maracaña (le stade de foot)le Corcovado ;le port,etc ;;nous redescendons vers 10 heures pour prendre un taxi qui nous ramène à babalouch.départ pour un autre rdv Sao Paulo à 454kms kiki veut quitter ces villes que dire ces mégapoles de 11 millions d’habitants au plus vite pour retrouver la tranquilité.mais c’était quand même une superbe visite.

 

Le 4 départ vers 8 heures en direction de San Francisco dol Sul mais avant traversée de Sao paulo, 1 heure 30 de roue dans roue une vrai catastrophe, comment peut-on vivre dans des villes pareilles, enfin babalouch s’en est bien sorti

Le 5 route et là surprise babalouch est fatigué les voyants de freins restent allumés et les clignotants ne fonctionnent plus. Arrêt obligatoire à Curitiba, ou sans problème nous trouvons un garage Mercedes, réception impeccable, tenez-vous bien ils nous ont offert le resto d’entreprise, c’était très bon. Les travaux effectués nous repartons vers 14h, pour arriver à bon port au bord de l’océan, dans un petit camping sympa. VOIR FILMS 6 ET 7

 

Le 6 et 7 mai

Le 6 après une nuit excellente vraiment au calme, journée visite de San Francisco dol Sul, jolie ville avec des belles constructions coloniales .la ville est située sur une ile qui fut découverte en 1504 par un francais,binot paulmier de gonneville, mais il faudra attendre 1 siècle avant que les portugais n’y fondent le village. Un peu de détente sur le port, une bonne cerveza, et retour par bus, ce qui nous permet de voir le charme de la vie brésilienne.

Le 7, une nuit accompagnée de suisses de Zurich qui nous tiennent compagnie au camping, je suis parti faire des courses le long de la plage pendant que kiki fait tourner la machine à laver. Cet après-midi, si le vent se calme, farniente sur la plage qui fait quand même 28 kms de long !!!

Le 8 dernière journée sur cette petite ile vraiment très agréable, le midi assado avec travers de porc grillé un petit régal, puis une petite promenade pour faire les dernières courses pour demain, et visite du bout de l’ile en bus car 13 kms c’est long. Les plages sont vraiment superbes, et à cette époque pas un chat 22°c’est d »jà froid pour les brésiliens. Demain direction Florianópolis une presqu’ile de 260kms de cotes avec 42 plages !!!!  voir photos 10

Le 9 et 10 mai 2015

Un adieu chaleureux avec le propriétaire du camping, photo, accolade, puis direction Florianópolis

Ville à cheval entre continent et presqu’ile ,420000 habitants, dont un pêcheur qui a baptisé son bateau zeperri, prononciation locale de st Exupéry, nous avons traversé la presqu’ile pour se retrouver au lagao da conceicao, dans une pousada camping très bien équipée.l’apres midi une bonne balade de 4 kms pour aller à la plage de mole, très beau temps avec des vagues impressionnantes.

Le 10 temps un peu pluvieux, c’est décidé pas de cuisine aujourd’hui, un bon petit resto le long du lago, ou nous avons mangé pour deux jours, un repas fantastique de crustacés et tenez-vous bien, nous avons mangé des siri, un régal, mais avec ce nom je pense ne pas pouvoir les digérer !!!Trêve de plaisanterie, une bonne sieste et demain direction le nord de l’ile.

Voir photos 11 (attention les films et photos sont regroupés sur la même page)

Le 11,12 et 13 mai 2015

Le 11 nous avons voulu prendre le bus pour le petit village de santo Antonio de Lisboa et visiter le port, nous nous sommes retrouvés 17 kms plus loin en plein centre de florianopolis.obligation quand même de visiter cette grande ville mais ce n’était vraiment pas le but. Retour sous une pluie battante vers babalouch, ou nous avons connu vraiment ce que »est une tempête tropicale : un vent à plus de 120kms/des pluies en rafales, des branches, des tuiles, des poubelles qui se promènent dans tous les sens.la nuit fut vraiment pas calme et le sommeil peu profond.au matin, tout autour de babalouch, des branches, des tuiles du restaurant qui s’étaient envolées, des sacs poubelles, enfin pas de casse !!!Heureusement

Le 12 route pour Florianópolis, par le nord de l’ile, nous longeons toute la cote pour rejoindre la ville, traversée du pont, et descente sur porto allègre, c’est ici que le forum social antimondialiste ou plutôt anti Davos pose ses valises en 2001.plus loin bivouac toujours derrière une station assez tranquille.

Le 13 c’est un au revoir au brésil après 250 kms de pampa, tout droit, ou nous avons aperçu des centaines d’oiseaux de toutes les couleurs et même quelques flamands roses, que nous arrivons à chui, la frontière avec l’Uruguay. Quelques minutes de paperasse, le tour est joué, nous avons le précieux sésame pour babablouch, pour le récupérer l’année prochaine. Encore quelques kms et nous sommes installés, seuls, dans un grand parc à 800m de la plage, ou nous l’espérons passer une très bonne nuit

voir photos 12

LA SUITE DANS URUGUAY