CARNET  1

 

LE 8 JUILLET

Journée détente au bord du Pacific, un temps superbe 30 degrés, à admirer les pélicans et frégates  survoler les vagues. Avec jacques nous préparons les cannes à pêche pour demain, mais il faut des mouilles mouilles (sorte de petits crabes que l’on trouve dans le sable).le soir tombant ce sont des petits péruviens qui se chargent de ce boulot, il faut voir comment ils opèrent pour les dénicher, ils enfoncent leurs mains dans le sable en tournant les doigts, et en 10 minutes une trentaine de mouilles mouilles. Puis jacques les a fait aligner pour leur donner 10 centimes de soles pour acheter un bombon, merveilleux moment de vie.

LE 9 JUILLET

Des 9 heures les cannes à pêche sont prêtes et 1 heure plus tard une dizaine de beaux  poissons sont dans le sceau. Melba nous propose de déjeuner avec eux. Poissons grillés au barbecue et salade russe au menu. Une surprise nous attendait, une ballade était prévue mais où ? Dans un centre thermal en plein air et vraiment très naturel. Des bains de boue, 1 heure de fou-rire, avec au programme une visite inattendue de la police touristique. Kiki a eu du mal a pénétrer dans la boue, ensuite rinçage avec des sceaux que le gardien des lieux nous prépare .au retour découverte de la région sur 10 kms de ripio pour arriver de nouveau a une piscine pour bien se nettoyer dans une eau a 40 degre,c’est vraiment fabuleux .sur le chemin du retour a la maison un iguane nous salue au bord du chemin. Quelle journée extra, demain sera un autre jour.  

 

CARNET  2

 

Nous avons invité Jacques et melba au restaurant après tout ce qu’ils ont fait pour nous, nous leurs devions bien cela. Direction la casa Del andina, super resto avec piscine, bar au milieu, où nous avons pris l’apéritif, puis  repas et pour moi match France Portugal sur grand ecran.pas de chance. Demain nous attaquerons la descente avec une première étape de 466kms.apres 5 jours de détente, le corps est au repos.

VOIR PHOTOS  2

 

CARNET  3

Le 12 juillet

C’est avec un gros pincement au cœur que nous avons quitté melba et Jacques, la route nous attend, direction le sud et le désert de secaura . 466 kms de sable, la route est correcte, pour atteindre Chiclayo et pimentel ou nous avions déjà dormi à aller.

Le 13 idem direction Trujillo et Huancayo, petite station balnéaire très agréable que nous retrouvons avec plaisir.

Voir photos  3

 

CARNET  4

Les 14 ,15 et 16 juillet

Nous avons fait presque 800 kms le long de la cote péruvienne avec un paysage qui ne change pas sable, sable et sable. Avec deux haltes que nous avions découvertes à aller et toujours aussi tranquille. Mais le 15 juillet au deuxième bivouac le gardien nous a appris le terrible drame de Nice, ici toutes les unes des journaux et télévisions en parle. Quelle horreur, il faut pourtant continuer à vivre et ne pas succomber aux sirènes de l’enfer.

Le 15 nous avons bivouaque a tortugas, un joli petit port, a cote d’un restaurant avec électricité mais pas de wifi.

Le 16 grande journée pour la traversée de lima.2 heures avec des fous aux volants. C’est vraiment du n’importe quoi, pas de clignotants, on déboite sous ton nez à droite comme à gauche, peu importe, c’est moi qui décide et toi tu fermes ta gueule. Le permis de conduire, dans une boite de bonux.enfin nous sommes arrivé à la laguna hermoso, un coin super sur le parking d’un restaurant italien ou nous allons passer la nuit.

VOIR  PHOTOS  4

Le 17 juillet

Incroyable brume ce matin, c’est vraiment l’hiver ici, mais la température ne descend pas en dessous de 17 degres.ce soir nous allons retrouver un petit paradis que nous avions déniché grâce à Dominique a Paracas au bord de l’océan au kite club tenu par deux français en compagnie d’une colonie de flamands roses et cormorans. Nuit très agréable et calme

Le 18  et 19 juillet

Enfin nous retrouvons le soleil qui nous a tellement manque pendant cinq jours. Nous revenons un peu sur nos pas à Pisco pour faire les provisions. En chemin arrêt à San Andres pour acheter des poissons, cinq maquereaux et cinq cent grammes d’anchois en filets le tout pour 4 euros. Une nouvelle surprise nous attendait à la sortie de Pisco, un nouveau barrage de la route, une manif, on se croirait en France. Demi-tour retour sur Paracas pour rejoindre la nationale pour nazca ou nous passerons deux jours pour lavage de babalouch qui est horrible.

Voir photos 5

CARNET 6

Le 20 départ pour Arequipa avec une halte prévue a 280 kms au bord de l’océan mais surprise endroit supprime, 250 kms de plus pour arriver à Arequipa. Pas de regret la route en corniche coincée entre la cordillère blanche et l’océan est superbe, bon les bras ont un peu souffert mais la vue était splendide.18h30 dans la nuit Arequipa est toute illuminee.une ville de 920000 habitants que les habitants disent ; la lune a oublié d’emporter la ville le jour où elle s’est séparée de la terre. Sommes installés dans un très bel endroit hôtel las Mercedes à 10 minutes du centre-ville que nous visiterons demain. Deux autres camping-car français sont déjà installés, des gens d’Arcachon, et un couple vivant a Amsterdam qui connaissent Guy et Maité et surtout  joseph leur enfant

 

Le 21

La ville est à deux pas, et quelle merveille. Que voilà une grande cite très attachante à visiter. Veillée par deux volcans dont l’élégant mitsi,mais Arequipa a connu de nombreux tremblements de terre dont le dernier remonte à 2012.cette ville perchée a 2335m d’altitude, est baignée par le soleil pendant 300 jours par an .c’est en 1995 que fut découverte la momie Juanita une jeune princesse de 14 ans ,offerte aux dieux  protecteurs de la montagne par les incas. Puis visite de l’église jésuite la compagnia, magnifique façade en sillar construite en 1698.puis direction le monastère santa Catalina, encore une autre merveille, fonde en 1589 par une riche veuve, ou les notables espagnoles plaçaient leurs filles. Mais pour y rentrer il fallait donner une dote conséquente pour avoir un appartement et voir 4 servantes ou esclaves, c’est depuis la visite de jean Paul 2 en 1995 qu’elles ont le droit de parler et de sortir. Une visite vraiment extraordinaire, sœur Jeannine y a médité. Petit casse-croute dans un resto, et retour au bivouac. Demain retour au centre-ville pour voir la cathédrale et faire deux trois course avant de repartir pour le chili

VOIR PHOTOS  6

CARNET  7

LE 22 JUILLET

Des 8h30 visite de la basilique, qui ferme à 10 heures, imposante et massive, plus large que haute a été reconstruite en 1868 suite aux tremblements de terre dans un style néo-renaissance d’influence française (parait-il) en quittant ce lieu deux manifestations défilent, l’une par les vieux pour leurs retraites l’autre par des handicapes assez surprenante. Puis direction le mercado,pour faire le remplissage de nourriture pour demain et après-demain ,un marché très animé ou l’on peut boire un jus de grenouille, très bon pour les problèmes respiratoires, fait à base de jus de grenouilles entières du lac Titicaca et de plus de vingt ingrédients .Chargés retour au bivouac pour préparer babalouch direction la frontière du chili.

VOIR PHOTOS  7